HISTOIRES DE LEAPERS...  
   

 

Boston Airport, octobre 2002 (Traduction)

Quand un fan de Caroline du Nord croise Scott Bakula par hasard dans un aéroport... Lyman conte son histoire qu'il a tenu à faire partager.

"J'ai vu Scott Bakula hier dans un Starbuck * du terminal B de l'aéroport de Boston (Logan Airport). Il était accompagné de Chelsea Field (il portait des lunettes noires et une casquette de base-ball lui masquait le haut du visage). A voix basse, j'ai demandé à Chelsea (ne sachant pas alors qui elle était) s'il s'agissait bien de Scott Bakula. Elle acquiesça et sourit. Un peu plus fort j'ai dis : "Ma femme va me tuer !" et elle rigola. Se retournant vers Scott il lui demanda ce que j'avais dis, ce qu'elle répéta. Je ne bougeais pas, luttant de mon mieux pour ne pas le dévisager et passer pour une vraie groupie :-)
A quelques pas de moi, il me demanda alors pourquoi elle voudrait me tuer et (comme d'habitude) je perdis mes moyens comme cela arrive quand une star ou une personne célèbre que j'aime s'adresse à moi. J'ai répondu quelque chose comme "parce qu'elle est une grande fan de Code Quantum" (ce qui est vrai). Il eut un petit sourire, rigola et se retourna vers Chelsea. Je pensais que cela s'arrêterait là. Quelques instants plus tard, Chelsea s'approcha et me demanda le nom de ma femme, et comment l'épeler. Je réalisais alors que Scott allait me signer un autographe. Je quittais la queue (c'était juste un Starbucks après tout !) et m'approchait de Scott, qui avait trouvé un stylo, et était en train de signer sur un de leurs cartons marrons qui entourent les gobelets pour ne pas se brûler les mains. Il écrivit : "Stephanie, désolé de t'avoir manqué !! Scott Bakula" et me le donna. J'ai débité une autre phrase de groupie comme "Oh, j'ai dû donner l'impression que je ne suis pas un fan, mais je le suis aussi !". J'aurais aimé dire plus quelque chose comme (dès le début de cette discussion) "Elle me tuera parce que nous sommes tous les deux de grands fans de votre travail !" et plus tard ne pas avoir eu à me sentir comme un débile :-)
Ils partirent tous les deux et malgré mes pulsions de fan à vouloir le traquer (aller à la porte d'embarquement Los Angeles ou San Francisco et attendre de le voir partir, ou lui parler à nouveau) je ne l'ai pas fais ;-)
Je suis retourné à ma porte et je me suis assis en pensant à quel homme charmant il était, et combien c'était sympa de sa part de m'avoir parlé. J'aurais été heureux de l'avoir simplement vu et pouvoir le raconter ensuite à ma femme, mais désormais j'avais même quelque chose à lui offrir ! Cool :-)
Cela a aussi été un triomphe pour moi de ne pas avoir eu une attitude collante, car je ne l'ai pas dévisagé, je n'ai rien dit d'agaçant pour autant que je m'en souvienne, et personne d'autre n'est venu pendant cet échange. Je ne sais pas si quelqu'un d'autre l'a reconnu. J'ai donc décidé ce matin de voir s'il y avait un site ou deux où je pourrais le contacter et juste y écrire quelques mots de remerciements pour avoir été si gentil."


Le texte original en anglais est disponible sur BakulaNews.com (thanks Pam!)

* Starbucks est une chaîne de commerces très répandue aux USA. On y commande son café mais on ne le consomme pas sur place.

 

 

 
   


<< Retour aux dossiers Quantum >>