MIRROR IMAGE : LES THEORIES  
   

 

Brina

 

La Théorie : Sam est mort et désormais ce n'est plus la machine qui le fait voyager.

Les Faits :
La dernière phrase "Sam n'est jamais rentré chez lui" n'est-elle pas une métaphore pour la mort ?
D'ailleurs Sam n'est-il pas mort depuis son entrée dans la machine, le reste
n'étant alors qu'un passage entre la vie et la mort, un purgatoire.
Comment Sam peut-il parler à Al ? Parce que Sam est un fantôme encore entre deux mondes. Et Al est aussi un fantôme dans le monde de Sam (c'est quasiment la réciproque du mythe du fantôme : normalement, c'est un mort dans le monde des vivants, là c'est un vivant dans le monde des morts.)
C'est le mythe du fantôme, de la possession, de l'ange. Sam est mort, il passe son rite initiatique pour être un ange ou il ne comprend pas qu'il est mort (et refuse) : la machine n'est qu'un lien inattendu entre deux mondes, ce lien se rompant quand Sam termine son épreuve et devient un ange quand il admet enfin qu'il ne reviendra jamais (parce qu'il est mort et qu'il n'a jamais été question qu'il revienne, c'était une vérité qu'il refusait d'admettre) ou parce qu'il peut enfin aller où il veut : la mort complète.
Cela fait penser à tout ce qu'on peut voir avec les esprits qui refusent d'aller vers la lumière refusant leur mort etc.
C'est un passage entre deux mondes, de la mort, de l'accession à une forme de vie supérieure.

 

 

Frédéric

 

La théorie : Sam lors d'un précédent leap a changé le fonctionnement de sa machine, il leap dès lors avec son propre corps.

Les faits :
Le titre, Mirror Image, serait une allusion à une autre forme de leap, de l'autre côté du miroir de la physique quantique. Sam aurait pu, dans son leap précédent, changer quelque chose au passé et donc au fonctionnement de sa machine. Les leaps changent alors de forme, c'est pour cela qu'il apparaît comme lui-même, avec même ses papiers du futur. Il a vraiment inventé une machine à voyager dans le temps, au sens traditionnel du terme. Al ne s'en rend pas tout de suite compte à cause de la rémanence de sa mémoire, et Sam se cherche à tout prix une mission, par "habitude".
Quand au barman... et si c'était juste un barman perspicace dans ce cas ?

 

 

Loleap

 

La théorie : Le générique final laissse une grande ouverture de possibilités.

I - Sam n'est jamais rentré chez lui ?
1/ Doit-on prendre ceci comme une valeur absolue ? Est-ce que cette phrase tient compte du Sam voyageant dans le temps et pouvant le modifier sans cesse ?
- Si oui : alors Sam n'est effectivement jamais rentré chez lui, quoiqu'il ait pu faire ensuite, quoiqu'il ait pu changer.
- Si non : tout est ouvert, rien ne l'empêche de modifier l'histoire une nouvelle fois, et de transformer ce "jamais" en "un jour..."

2/ Qui dit cela ?
Le message nous est donné en générique sur un simple bandeau. Qui détient et délivre cette information ?
- Ziggy : dans ce cas tout est ouvert. Ziggy a donné cette information à un instant T. Ziggy n'a aucune base de données sur l'avenir.
- Le narrateur : le problème c'est qu'il n'y a jamais eu de narrateur dans la série, hormis Sam lui-même. Et si Sam n'est jamais rentré chez lui, comment peut-il nous le faire savoir ?
- Le scénariste (alias Bellisario) : le scénariste revient en force et montre que c'est finalement lui le narrateur, il reprend le pouvoir sur son personnage. Soit le scénariste a décidé d'en faire un héros martyr, soit il a d'autres projets pour son personnage et a prévu de le faire rebondir (si je puis dire !).
- Dieu : Si Dieu nous envoie des messages sur notre télé, je veux bien me faire bonne soeur dès demain !

II - Que devient Al ?
Al est resté marié avec Beth avec qui il a eu quatre filles. Cela change-t-il quelque chose au projet Quantum ?
1/ Cela ne change rien. Sam et Al se sont quand même rencontrés, parce que les circonstances de leur rencontre n'ont rien à voir avec Beth, ou parce que le destin s'en est mêlé.
2/ Al n'a jamais rencontré Sam, mais dans ce cas le projet Quantum existera malgré tout, avec un autre hologramme (Saint Jones).

 

 

Mad-Dog

 

Note de l'auteur : je ne donne pas ici ma propre vision de l'épisode, puisque je n'en ai pas vraiment, j'ai encore de nombreuses théories quant à ce qu'il se passe.

La théorie : Sam ne distingue plus le réel de l'imaginaire. La majeure partie de ce qu'il voit n'est qu'une fantasmagorie issue de son esprit. En fait il commence à perdre les pédales.

Les faits :
Sam n'a pas sauté dans un endroit normal, tous les gens ressemblent plus ou moins à ceux que Sam a connu (que ce soit au niveau des noms, des rapports entre eux, ou du visage.) Mais Sam est amnésique, les seuls souvenirs dont il se rappelle spontanément viennent de sa période "hors-saut dans le temps" : son nom, le n° de téléphone de son travail, sa famille, les lieux où il à commencé à faire des équations... il ne se souvient pas non plus de ce qu'il a fait dans ses sauts antérieurs, à moins qu'Al le lui rappelle ou qu'il se retrouve devant les dites personnes.
Donc, on peut être en mesure de se demander si ce qu'il se souvient de ses anciens leaps est bien quelque chose de réel, et non une bouillie de noms, personnages ou de références éparses. Qui nous dit que les personnes se trouvant dans le "Al's bar" sont bien des figures d'anciennes rencontre de Sam ?
On s'en rend compte lorsque l'on voit que le dénommé "Gushie" ne ressemble pas du tout au vrai, ou que Sam voit des gamins qui lui rappellent vaguement quelque chose mais qu'il ne met pas de souvenir dessus.
En réalité, Sam vient de comprendre qu'il pouvait sauter par lui-même, et changer de plan de réalité (ce n'est désormais plus lui qui saute de corps en corps, mais son propre corps qui saute dans l'espace et le temps.)
Quelque chose l'empêchait de sauter comme il voulait, où il voulait, or, d'un seul coup, pour une raison inconnue, la chose qui l'en empêchait s'est débloquée et Sam se retrouve dans le temps à la date la plus importante de sa vie : sa naissance. Seulement tout nouveau changement de plan provoque des dommages irréversibles au cerveau. La première fois sa mémoire était touchée (dans le Pilote, il ne se souvient même plus de son propre prénom), cette fois ci c'est la conscience qui est touchée. Sam se met donc à délirer peu à peu, et la réalité commence à lui échapper. Il pose des questions bizarres au barman et prend ses réponses les plus floues pour quelque chose de censé.
Heureusement, à la fin, Al le retrouve. Sam lui explique son délire, il lui parle des personnes qu'il croit. Seulement Al, qui n'a aucun problème de mémoire, ne reconnaît absolument pas ces personnes. Il vient de comprendre que son ami pète les plombs.
Ensuite, la fin est plus floue. Il y a deux possibilités.
1. Après avoir discuté avec son inconscient Sam saute bien dans le temps et aide Beth. Seulement, après avoir sauté, il ne se souvient absolument plus de son chez lui. Il erre donc de vie en vie, en se recherchant une mission à accomplir, même s'il n'y en a pas.
2. Sam délire toujours et ne saute pas dans le temps. Il s'invente une rencontre avec Beth.

 

 

Najat Moustic

 

La théorie : Etant assez croyante, je crois en la thèse du libre arbitre humain commandé par la toute puissante volonté de La Force Surnaturelle nous dépassant tous !

Les faits :
Les voyages de Sam sont commandés par cette Puissance, mais Sam a tellement de bonté en lui et tellement envie d'aider l'humanité qu'il a inconsciemment peu envie de retourner chez lui !!
Donc ces deux volontés conjuguées, la petite volonté humaine et la grande volonté divine, font que notre Docteur Sam Beckett n'a pas fini de faire le bien autour de lui !

 

 

Samalia

 

La théorie : Le dernier épisode n'est pas une vraie transmutation : Sam est lui-même, on voit simplement ce qui se passe dans sa tête "entre deux sauts".
En entrant dans ce bar, nous entrons dans l'inconscient de Sam (d'où le côté nébuleux, les personnages récurrents, les noms des mineurs et du barman, la date, le fait que Sam voit son visage dans le miroir...).
Tous ces personnages, cette atmosphère aident Sam à passer au saut suivant au lieu de rentrer chez lui.

Les faits :

"Ma transmutation avait provoqué une curieuse alchimie. Je ne distinguais plus le réel de l'imaginaire, et si l'imaginaire était ce que j'imaginais, étais-je bien
moi ou étais-je quelqu'un d'autre ?"

Sam, Mirror Image

Tout est dans cette phrase : est-ce que ce bar n'est pas l'imaginaire de Sam ?

D'abord le titre "Mirror Image", l'image dans le miroir : cette image c'est celle de Sam, de son inconscient. Dans cet épisode Sam est face à lui-même.
Tout au long de la série et encore plus dans l'ultime épisode, Sam se pose en victime, il nie le fait qu'il est seul responsable de ses sauts, de ce qui lui arrive : il cherche un responsable, Dieu ou autre.
Pourquoi ? Il est comme ces personnes qui ont subi un traumatisme et qui sont amnésiques ou les assassins occasionnels qui oublient le moment où ils ont tué. Le cerveau des "coupables" crée une histoire pour accepter une réalité qui n'est pas forcément plaisante à admettre et ils oublient ainsi ce qui peut les faire souffrir.
Ce bar au milieu de nulle part n'est donc rien d'autre qu'une création du cerveau de Sam. Pourquoi ? Pour oublier la souffrance qu'il inflige à sa femme et à ses amis en ne rentrant pas. Mais qu'est-ce qui le pousse à continuer alors que son désir de rentrer est immense ? Sam s'en veut de la mort de son père, il cessera ses missions uniquement s'il se débarrasse de ce sentiment.
Il a donc oublié qu'il était maître de son destin et c'est là qu'intervient le barman AL, autrement nommé par Sam "Dieu" (et qui a bizarrement le visage d'un homme rencontré lors de son premier saut) : le Docteur Beckett voit en lui le seul responsable de sa mésaventure.
Mais on se rend bien compte que seul Sam décide de ses sauts au moment où il se souvient du mal fait à Al en refusant de changer son passé avec Beth. Dans la seconde qui suit son choix, il se transmute et quitte son rêve nébuleux.
Pour son père il ne sait probablement pas quand, où intervenir. Je pense qu'il a mis des milliers, millions de dates en mémoire chez Ziggy et qu'il pioche dedans comme on va chercher des souvenirs. Quand il sait où aller et quoi faire il y va, c'est le cas de Beth. Pour son père il ne sait pas, il hésite et se balade donc à travers le temps en essayant de retrouver LE moment qui réglera l'histoire avec son père. L'exemple de son frère est éloquent : il a cru pouvoir l'empêcher d'aller au Vietnam avant qu'il y parte, c'était une erreur de jugement, quand il s'en est rendu compte il a leapé directement à la source du problème.
Or avec son père c'est pareil sauf qu'il ignore qu'elle est la source du problème et donc tourne autour. Voilà la raison qui explique la dernière phrase : "Sam n'est jamais rentré chez lui."

 

 

Thierry

 

La théorie : Le dernier épisode peut être lu de différentes manières.

I- Sam :
- Soit Sam a terminé sa mission et il a gagné sa place au paradis des 'leapers'. Son dernier saut est donc celui vers l'Au-delà.
- Soit Time-God-Destiny a décidé de lui accorder des vacances. Il reste donc suspendu"hors du temps" jusqu'à ce que Donald Bellisario parvienne à convaincre les producteurs de reprendre la série (Ce sont eux Time-God-Destiny).
- Soit Time-God-Destiny, lui ayant permis de sauver le couple de l'Amiral, reprend lui-même le rôle de celui-ci (Il n'y plus de Projet Code Quantum, mais les missions du Grand Patron en direct.)
Dans ce cas, Sam va désormais poursuivre de nouvelles missions, peut-être hors des limites de sa vie (comme Alia, qui intervient en fait plusieurs années après sa mort.
- Soit, ultime explication pour "Mirror Image" : il a bien bondi, au moment précis de sa conception et, par ce seul fait, a pris sa propre place : il "naît" au même moment dans ce bar et sa conception "classique" (les abeilles et les fleurs dans le foin de la ferme Beckett) n'a pas lieu. Sam n'existera donc jamais. Il s'est en quelque sorte tué lui-même. Il devient un "électron libre" dans l'espace-temps (ce qui explique qu'il ne sait plus trop où il en est) et, lorsqu'il quitte Beth pour un dernier saut, il retourne tout simplement dans le néant.
Je pencherais pour la dernière solution (pas forcément la plus joyeuse...). Mais alors, comment a-t-il pu faire toutes ces modifications dans l'histoire ? C'est là tout le paradoxe...

II- Al, le Barman
Le barman n'est autre que Sam lui-même, venant du futur pour aider le Sam du passé à accomplir la plus difficile de ses missions. Sam n'est effectivement jamais rentré (comme c'est précisé à la fin) et il a comme mission en tant que "vieux" Sam de convaincre le jeune de sauver le couple de Beth et Al.
Mais alors, me direz-vous, pourquoi le barman n'apparaît pas sous ses propres traits (ceux de Sam donc) au moment où ils se touchent (accolade quand le barman dit : "Dieu te bénisse, Sam") comme cela se produit avec Alia ?

1/ Le jeune Sam n'a pas transmuté à la place d'un autre mais en tant que lui-même et, donc, le phénomène "tomber le masque" ne se produit pas.

2/ "Tomber le masque" a lieu mais comme le jeune Sam se transmute à ce moment précis, il n'en a rien vu. (Et là, peut-être que le vieux Sam se transmute à son tour pour rentrer chez lui car sa dernière mission est terminée. Il a enfin droit à la retraite).

3/ Sam a vraiment pris un sérieux coup de vieux et c'est le vrai visage de Sam(dans ce cas, cela signifie que le barman est sans doute dans ce bar depuis un bon bout de temps dans l'attente de l'arrivée du jeune Sam...) qui, après cette mission du jeune Sam, ne prendra plus jamais la place d'un autre mais apparaîtra dorénavant sous ses propres traits.
4/ Je brainstorme et c'est déjà assez compliqué comme ça ! Alors, n'en rajoutons pas, s.v.p.! Bon, quelqu'un a-t-il de l'aspirine ?

 

 

Arnaud

 

La théorie : Sam va tout simplement continuer à voyager dans le temps jusqu'à la fin de sa vie à moins qu'il ne parvienne à être en paix avec lui même, à admettre que le but de sa vie n'est pas de la sacrifier pour les autres.

Les faits :
Premièrement, il ne peut pas être mort pour la bonne raison que depuis le début son corps est dans le présent et que lorsque Sam et Al ont changé de place dans l'épisode "Bond en arrière", Al n'est pas mort pour autant. De plus, il y a aussi Alia et Zoey qui apparemment maîtrisent beaucoup mieux le voyage dans le temps puisque Zoey s'y rend sans problème pour récupérer Alia. Je ne pense pas qu'elle y serait allée si elle savait qu'elle mourrait et deviendrait un "ange" ou "démon".
Deuxièmement, dans l'épisode "L'ange" ainsi que dans le dernier épisode "Le grand voyage", il est question d'esprits qui aident ou sauvent les vivants. Je pense pour ma part que comme ils le disent dans la série, Dieu, ou le Destin ou autre chose, se sert de Sam comme d'un ange. Sam Beckett a réussi à créer artificiellement le seul moyen qui existe de voyager dans le temps. Dans le dernier épisode, le mystérieux Al du Bar est un peu confus, mais il est clair sur le fait que Sam pouvait rentrer chez lui quand il le voulait, ce qui veut bien dire qu'il n'était pas mort. Il suffisait qu'il comprenne qu'il est maître de son destin. Mais Sam sait qu'il a fait des erreurs qu'il doit corriger et que son seul but, toute sa vie, a été de changer le passé, d'aider les gens... Il ne peut donc pas rentrer chez lui car il n'est pas encore... "en paix avec lui même".

 

 

Adeline

 

La Théorie : Les sauts sont le fantasme d'Al, qui s'est créé le personnage de Sam, son antithèse, pour réparer sa vie plutôt mal réussie.

Les Faits :
I- Code Quantum est une invention.
Le Projet Quantum est démontable à partir de l'expérience Alia. Ce n' est pas très crédible qu'un groupe de scientifiques de premier ordre mette sur pied un projet de cette ampleur pour détruire la vie d'inconnus. Quand même ce serait pour se venger qu'Alia, Zoé, Thames (the Devil-Fate(!?)-Whatever) ont cherché à voyager dans le temps, ils ne persisteraient/signeraient pas pour autant de sauts avec cet acharnement. Ce qui décrédibilise Code Quantum tout entier, puisqu'il s'agit du pendant du Projet.. Lothos, mettons.
II- Qui invente ?
Il est possible que ce soit Al, qui, faisant le bilan de sa vie au moment de partir à la retraite par exemple, se trouve devant une série d'échecs (le départ de sa mère, le cancer de son père, la disparition de sa soeur, ses cinq mariages..), et s'invente un personnage qui est tout ce que lui-même n'est pas : jeune (une dizaine d'année de moins selon Choc en Retour), supérieurement intelligent, brillant dans tous les domaines, beau gosse (plaisantons pas, Sam Beckett est trop parfait).
Mais il se ménage un espace où il peut intervenir, sous forme d'hologramme, et se rend indispensable (tout seul, ou avec un Saint-John, Sam est perdu). Comme ça, il corrige les erreurs du passé, un peu en vrac, pour masquer (attention, la psy en herbe débarque) le but réel des sauts de Sam, i.e. sauver son mariage avec Beth. Et le fait que Sam cherche aussi à améliorer sa vie, ce serait une façon pour Al de se dédouaner de chercher son propre bien, en attribuant à son personnage rêvé les mêmes motivations que lui.
III- Quid du dernier épisode ?
Le bar serait le cerveau d'Al, qui n'arrive pas à confronter directement Sam, et s'envoie lui-même, sous une autre forme (celle du barman : Alice, chez Carroll, s'agrandit et se rapetisse à l'envi. Ici, Al se change un peu, plus vieux, plus gros, plus sage), s'envoie lui-même, donc, discuter avec Sam. Tous les deux sortent du bar, c'est-à-dire de la tête d'Al, dans un non-lieu et un non-temps, où les grandes questions métaphysiques de sauts peuvent enfin être abordées.
Al n°2 fait voir à Sam le but réel de sa mission, et tous les sauts se trouvent ramassés dans l'instant présent, comme la ficelle de la théorie, ce qui explique que Sam croit voir des personnes d'anciens sauts. C'est le moment clé de l'"existence" de Sam, et sa vie (sa naissance) est réduite au sauvetage du mariage d'Al.
Une fois le mariage sauvé, Sam disparaît. C'est normal que "Le Docteur Samuel Beckett ne rentr[e] jamais chez lui" : il disparaît de l'imaginaire d'Al, et son sort ne se trouve jamais réglé, il a cessé d'exister au moment où il a accompli sa mission.

 

 

Eric

 

La Théorie : Le personnage de Sam est devenu indépendant.

Les Faits :
Sam contrôle ses sauts, la puissance supérieure n'est rien d'autre que la conscience de sam.
Pourquoi a t'il voulu voyager dans le temps ?
Sa première idée n'était elle pas de se servir du voyage dans le temps pour aider le passé ?

Aujourd'hui Sam contrôle ses sauts, et au travers de ces multiples transmutations il a eut connaissance de personnes à aider qu'il ne pouvait pas aider. Aujourd'hui rien ne l'empêche de les aider.
Mis en face d'un destin aussi ambitieux qui voudrait rentrer chez soi ? Et puis Sam a t'il vraiment envie de rentrer ? Et puis aussi l'avenir est incertain, donc pourquoi ne me tromperais-je pas aujourd'hui et Sam sera rentré demain... ?

 

 

Neo

 

La Théorie : Subconscient de Sam ou mondes parallèles...

Les Faits :
On peut interpréter cet épisode de plusieurs façons :
1/
Sam serait contrôlé par son subconscient. Soit Sam n'avait pas envie lors de son premier voyage de rentrer chez lui et Ziggy aurait pris en compte qu'il voudrait rester à voyager dans le temps jusqu'à la fin de ses jours, soit Sam veut continuer a voyager dans le temps sans le savoir.
Note : si Sam contrôle ses bonds, Al aurait pu lui dire qu'il a une femme (Donna) ce qui lui aurait peut-être donné plus envie de revenir chez lui.

2/
Les mondes parallèles existeraient. Dans chaque il y aurait une personne qui construirait un projet Code Quantum. Les ordinateurs principaux de chaque monde créeraient un autre monde où les Leapers voyageraient. C'est a dire que Sam serait en fait dans un autre monde construit par les projets Code Quantum où tous les Leapers se transmuteraient. En fait chaque Leaper de chaque monde se transmute dans le même monde. Sam ne peut rentrer chez lui car Ziggy n'a pas été conçue pour voyager dans les mondes parallèles. Ce qui donnerait par la même occasion l'explication de voir des Leapers dans le bar.

 

 

Dylan

 

La Théorie : La machine fonctionne, Sam en prend conscience, et un "divin" lui laisse faire son choix.

Les Faits :
Sam n'est pas mort contrairement à ce que l'on peut croire, en effet, souvenez-vous : Il est retourné chez lui dans le futur suite au coup de tonnerre entre Sam et Al dans l'hôpital psychiatrique. Par la suite, Il est retourné dans la machine pour sauver Al dans le passé qui risquait de mourir en chutant d'une falaise.
S'il a pu retourner dans sa peau d'origine, c'est qu'il n'est jamais mort.

Sam, a une enfant (la fille d'Abigael) qui semble travailler sur le projet Code Quantum de façon très efficace.
Il est possible, qu'elle ait pu participer à l'amélioration de la machine au point d'arriver à ce que Sam contrôle ses propres sauts.

Sam a tout réussit, il n'a pas de réel but dans sa vie puisqu'il a déjà tout accompli (médecine, Prix Nobel, piano...).
La but ultime de sa vie est bien d'aider son prochain, et c'est une tâche qui n'en finira jamais car il veut toujours plus aider son prochain (d'où la phrase "Sam n'est jamais rentré chez lui").

Le barman, est sans doute un esprit ou un divin quelconque qui annonce à Sam la réussite de son projet et lui remet les "pendules à l'heure".
Sam a le choix entre rentrer chez lui ou aider l'humanité, il a fait son choix qu'on aurait pu imaginer venant de cet humaniste...

 

 

Watchinofoye

 

La Théorie : Sam voyage infiniment.

Les Faits :
Sam avait un but ultime lors du projet Quantum : réparer le mal qu'il a fait à Al. Dès sa mission achevée, il revient à son époque d'origine. Mais, dans ce cas, le projet Quantum n'a plus de raison d'exister et le passé n'a pas pu être changé. Ainsi recommence une boucle infernale et ceci explique pourquoi "Sam n'est jamais rentré chez lui".

 

 

Mark Nomad

 

La Théorie : le Barman est Dieu. Mirror Image est la fin d'un cycle pour Sam. Une pause avant une prochaine étape, pause durant laquelle Sam doit prendre pleinement conscience de ce qu'il est et de ce qu'il fait pour pouvoir faire le choix de continuer ou de rentrer chez lui.

Les Faits :

Le libre-arbitre : Mirror Image est une mise au point pour Sam. Il doit donc déjà prendre conscience de sa liberté d'action et de sa capacité de leaper comme il le souhaite. Sûrement en a-t-il toujours été capable mais il ne le savait plus. Je me dis qu'il a d'ailleurs déjà leapé par sa propre volonté en certaines occasions notamment dans Leap home 2 pour tenter de sauver son frère.

Ensuite, Sam prend conscience que la seconde étape du voyage sera plus difficile. Au fond de lui, il sait déjà qu'il continuera, et il comprend que ce voyage il devra désormais l'accomplir seul. Le "Sam n'est jamais rentré chez lui" je le prends dans le sens strict et ultime du terme. A savoir, qu'il coupe tous les ponts avec son ancienne vie. Sans dire que Sam est devenu un ange, car pour moi Sam n'est pas mort à la fin de Mirror Image,  je crois cependant que Sam n'est plus lié au projet Quantum. Il leape en roue libre, mais je reviendrais sur ce point plus tard. Sam donc prend conscience qu'en choisissant de poursuivre sa route, il ne reverra plus jamais Al. Il décide donc de lui faire le plus beau des cadeaux d'adieu en lui rendant Beth. Plus beau cadeau d'adieu car Al finalement n'en aura jamais conscience.

Pourquoi Sam leape ? Pour moi il est évident que le projet Quantum était le moyen pour Sam de sauver son père, son frère et dans une moindre mesure sa sur. Et je me dis que peut être, le fait que Sam soit irrécupérable après son premier saut, n'est pas dû à un dysfonctionnement quelconque dans l'expérience, mais à Sam lui-même qui dès le départ ne voulait pas pouvoir rentrer avant d'avoir accompli sa seule vraie mission, sauver son père et son frère. Ou alors, vu que le programme est lié au cerveau de Sam, durant le premier saut, son désir si fort d'accomplir cette suprême mission a empêché son retour. Dernière explication, c'est Dieu qui empêche son retour, ce qui expliquerait pourquoi le patron de l'aérodrome du Pilote est aussi le barman du dernier épisode. Dieu est aux côtés de Sam depuis le début du voyage et il intervient dans certains de ses leaps. Par exemple, il le renvoie chez lui dans Leap Home 1 en guise de leçon après l'épisode de Beth. Mais Dieu dans ma vision des choses constitue essentiellement un guide. Sam reste seul maître de sa destinée. On en revient toujours à cette notion fondamentale du libre-arbitre.

Enfin, vient l'explication du "Sam n'est jamais rentré chez lui" . Pour pouvoir leaper Sam doit accomplir une mission, réparer une erreur, améliorer la vie des gens. Pour pouvoir rentrer chez lui, Sam doit sauver son père (pour son frère, c'est à priori fait) car c'est le but qu'il s'est fixé. Le problème c'est que c'est tout bonnement impossible (et c'est ce que je raconte dans mon crossover Star Wars / CQ : Si Sam sauve son père, il perd la motivation qui lui a permis de créer le projet Quantum et sans projet Quantum, il ne peut pas sauver son père. Sam continuera donc ses leaps jusqu'à la fin de ses jours en espérant trouver le moyen de sauver son père. Mais comme cela est impossible, la fin de Mirror Image prend les airs d'une tragédie contenue dans cette dernière phrase : Sam n'est jamais rentré chez lui.

 

 

Thierry

 

La Théorie : N'a-t-on jamais envisagé que Sam n'est jamais retourné à son époque car il est tout simplment resté à celle où il y vient d'annoncer à Beth que son mari va rentrer bientôt à la maison ?

Les Faits :

Finalement, Sam a "bouclé la boucle" : il a finalement réparé la seule erreur du passé qu'il avait refusé de corriger quand il en avait eu l'occasion. Bien sûr, il n'a pas sauvé la vie de son père dans le sens où il l'avait prévu au début ses transmutations, mais il est désormais au 1er (ou le 2 ?) avril 1969, c'est à dire, 7 mois avant "The Leap Home" (25 novembre 1969) et même 2 ans et demi avant "Promised Land" (22 décembre 1971), quand Sam avait leapé à nouveau à Elk Ridge et que, nous le savons, son père est toujours vivant. Et le 7 avril 1970, Sam, encore leapeur, a aussi sauvé son frère, au Vietnam.

Désormais, Sam apparaît comme lui-même à ses interlocuteurs; il ne possède plus l'aura d'un(e) autre. Il a franchi une étape dans sa méthode de déplacement dans le temps,
mais aussi dans sa façon de remplir une mission : à Beth, il parle ouvertement de la raison pour laquelle il est là, lui informe clairement ce qui va se passer. Bon, d'accord, c'est une situation un peu particulière - et il n'a plus vraiment le temps (un comble pour un voyageur temporel !) de tourner autour du pot !

Et de plus, Sam semble recouvrer de plus en plus la mémoire (rien que par les nombreux visages, dans MI, qu'il reconnaît de missions précédentes).

Alors, pourquoi Sam ne va-t-il passer outre la règle de ne pas changer son passé (ce ne serait d'ailleurs pas la première fois, non?) et rester en 1969, attendre quelques mois - ou, une dernière fois, leaper 2, 3 ans vers le futur - soit 1971 ou 1972 - et se
rendre à Elk Ridge. Il maîtrise (ou plus sait qu'il maîtrise depuis toujours) ses leaps.

Là, il va prendre contact avec son père (peut-être rien que lui) en tant que lui-même ou (plus prudemment) se faire passer pour le cousin (fils de l'oncle de son père ?), vivant en Australie (il s'était présenté ainsi par téléphone dans le pilote, rappelez-vous; c'était en 1968) et concourir à faire en sorte que son père surveille sa santé de plus près et vive bien plus longtemps. Il aidera aussi sa soeur à ne pas faire un mariage malheureux.

Ainsi, la famille Beckett aura une destinée bien plus heureuse. Tout ceci n'empêchant pas le jeune Sam de devenir le petit génie, future "Nouvel Einstein" qui construira son accélérateur quantique, car il saura que ce sera son rôle, son objectif, son destin de corriger toutes les erreurs de ce qui deviendra son passé et, finalement, de sauver sa famille.

La boucle sera bouclée et le Sam adulte de MI continuera à vivre et à vieillir à partir de 1969 (ou 1971, 1972 selon mes explications plus haut) de manière linéaire. (Il doit avoir 80, 85 ans aujourd'hui.)

Oui, le texte final est bien correct : Sam n'est jamais rentré chez lui - ce "chez lui" est son présent et son labo du Nouveau-Mexique. Mais, il n'en a pas moins mené sa mission définitivement à bien vis-à- vis de sa famille et de son ami Al. Il ne lui reste plus qu'à patienter jusqu'en 1978 - ou plutôt à leaper une toute dernière fois - après la fin de la Trilogie et retrouver Abigail (née en 1945 - donc agée d'environ 35 ans - pour un
cinquantaine dans le cas de Sam) ...

 

 

Lyn Annouilh

 

La Théorie : Mirror Image, de l'autre coté du miroir, l'histoire d'un voyageur dans le temps pas comme les autres.

Les Faits :

L'idée du voyage dans le temps développée dans Quantum Leap l'est en utilisant la mécanique quantique, en sachant que cette branche particulière des sciences physiques est non déterministe. Pour moi l'explication de cet épisode tient à la fois d'une étude très "vulgaire" de la mécanique quantique et des ressorts scénaristiques utilisés tout au long de la série. Tout d'abord on sait que la machine de Sam est défectueuse puisqu'il ne peut que s'incarner dans le corps d'un être ayant vécu sur sa "ligne de vie" (exception faite d'un épisode, où sous conditions particulières il se retrouve dans celle de l'un de ses aïeuls). Ensuite on sait par Al, que son seul espoir de retour est de corriger un certain nombre de faits dans la vie des personnes incarnées afin de bondir à nouveau en modifiant aléatoirement ses chances de retour. Alors déjà, comment fonctionne sa machine ? A mon humble avis, l'esprit de Sam voyage sur une onde "tachyon" ou un vecteur allant plus vite que la lumière et agissant au niveau quantique, au même titre qu'il est le seul à pouvoir voir Al du fait de la résonance particulière de ses "mésons", Sam n'est pas corporellement incarné, cela ressemblerait plutôt à un transfert de données brutes (avec pertes) réciproque entre deux époques. Les raisons pour lesquelles il modifie le passé sont à mon humble avis qu'à chaque fois qu'il modifie un fait passé, son avenir est lui aussi modifié de manière très discrète.
Dans cet ultime épisode, Sam atteint ses objectifs, les modifications apportées par ses bonds lui ont permis de "réparer" sa machine. Mais il a créé un ensemble de rides temporelles et n dimensions s'entrecroisant et mettant en jeu la pérennité du continuum.
En modifiant son avenir, Sam créé une nouvelle dimension parallèle à celle qui lui a donné naissance, malgré tout étant le référentiel il ne peut pas disparaître. Comme le chat de Schrödinger il se retrouve piégé dans une boite incarnée par cette faille spatio-temporelle  où coexistent tous les Sam, tous ceux qui ont existé aux diverses époques dans lesquelles il a "bondi", incarnés par ces personnages et lui même. Sam dans cet épisode accompli un ultime rite initiatique et une véritable expérience quantique au sens où en tant qu'observateur et acteur de sa propre expérience il doit prendre conscience de son existence, se souvenir et aller de l'avant. A la fin de l'épisode il prend conscience de tout cela et acquiert donc le pouvoir de voyager à son gré, mais sans espoir de retour. Car il ne peut plus regagner son temps, comme un curseur sur un fil de soie dans une machine à tisser avance, Sam a disparu du fil temporel pour bondir sur ce dernier mais il ne pourra jamais aller plus loin que celui-ci. Il continue donc de vieillir, mais il n'a aucun espoir de retour, a moins que les scientifiques de Los Alamos ne trouvent un moyen pour réintégrer Sam dans son époque, mais c'est chose impossible pour lui de son propre chef même s'il maîtrise ses sauts car la date de son premier saut est à sa vie ce qu'un horizon de Schwartzchild est à un trou noir, une limite infranchissable.

 

 

Didoo

 

La Théorie : Sam est puni par le destin.

Les Faits :

L'invention du Dr Becket a un but noble, seulement, elle perturbe totalement le destin.
Sam tout au long de ses sauts dans le temps a chamboulé des centaines de vies,
tout ayant ce qu'on appelle "l'effet papillon", car le changement de destin d'une personne vient boulverser également celui d'autres.
Dans la théorie de l'existence d'un Dieu, on peut immaginer que celui-ci ne soit pas très content du bazar que Sam aura mis dans ses plans.
Je pense que, décidant que Sam avait justement trop "joué à Dieu", il le puni lors d'un saut et le coince là où il ne pourra plus rien changer et où il devra réfléchir sur ce qu'il a fait. Il recroise des personnes qu'il a incarnées et dont il a changé le destin et se prend donc ses faits en pleine pomme. Ce sont ses "fantômes du passé" en quelque sorte. Il ne rentrera effectivement jamais chez lui, ni dans le présent, ni dans le futur, ni dans le passé, mais coincé dans une sorte de dimension paralèlle.

 

 

Thomas

 


1. Qui contrôle les sauts de Sam ?
> Ziggy et lui-même.
Al le barman n'est autre que Sam (âgé de quelques années de plus) qui s'est volontairement transmuté dans la peau d'un barman - Zoey avait fait de même avec un gardien de prison dans "Revenge of the Evil Leaper" - afin que le "Sam du présent" ne le voit pas sous ses propres traits. "The Leap Home" confirme que Sam contrôle bien ses sauts car il veut à tout prix sauver son frère Tom. De plus, quand Sam demande au barman "C'est vous qui avez organisé mes transmutations", ce dernier répond : "Pas directement". Donc, Ziggy "choisit" (tout comme Lothos) où et quand Sam se transmute. Et environ la moitié des épisodes ont un rapport avec la vie de Sam : la soeur de Cameron qui se fait battre ("Camikazi Kid") ; ou encore Moe Stein, qui rêve de voyager dans le passé ("Futur Boy").

2. Qui sont réellement les personnes que Sam croit reconnaître ?
> Ce sont tous d'autres voyageurs du temps.
Stewpah ne s'est transmuté dans la peau de personne. Il est juste là afin de sauver Tonshi et Pete. Mais comment expliquer qu'il puisse voyager vingt ans après sa mort ?
De plus, Stewpah est l'oncle de Al Calavicci. Encore un rapport avec les membres du projet Quantum Leap. Une autre chose est louche : Stewpah a l'air de considérer Sam comme
un intru. Il demande même à Tonshi de lui prendre sa carte d'identité. Pourquoi ?

3. Pourquoi Sam se transmute-t-il précisement au moment de sa naissance ?
> Ce doit être Al le barman qui a choisi cette date afin de donner à Sam un "indice" sur les raisons pour lesquelles il est dans ce bar. C'est une sorte de jeu d'énigmes. Rappelez-vous le fameux jeu de hasard...

 

 

 

 

 

 

   


<< Retour aux dossiers Quantum >>