LE KAMIKAZE HILARANT / CAMIKAZI KID - 1.07


Producteur exécutif: Donald P.Bellisario Scénario: Paul Brown Réalisation: Alan J Levi Musique: Mike Post Co-Production: Deborah Pratt Directeur artistique: Cameron Birnie Cascades: Diamond Farnsworth Producteurs associés: David Bellisario & Jeff Gourson Directeur plateau: Robert L Zilliox Costumes: Jean-Pierre Dorleac

Cheryl Wilson: Romy Windsor Jill: Holly Fields Bob Thompson: Kevin Blair Petit garçon assis à table: Michael Bellisario Janie Wilson: Janet Carroll Pencil: Jason Priestley Cameron Wilson (Leapee): Scott Menville

 
                       

 

     
 

 

CITATIONS (VF)



Sam, découvrant son visage dans le rétroviseur :
"Allons bon, me voilà en adolescent boutonneux, hum, avec des dents qui pourraient servir d'antenne radio !"

Sam, montrant son hamburger : "T'en veux un morceau ? Oh, c'est vrai j'oubliais, t'es un hollograme !"

 

CITATIONS (VO)

 

 

Sam: "What else are you here for?
Al: Nothing. I thought lingerie was enough."



TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
-
Sa soeur (Katy) voulait à tout prix quitter la ferme. Elle s'est mariée pour la première fois à 17 ans avec un alcoolique. Son mari la batait quand il était ivre. Elle avait trop peur pour le quitter et trop honte pour en parler. Sam s'en veut de ne pas avoir vu ce qu'il se passait. [voir aussi Le Pilote]
- Sam n'aime pas la cigarette.
Al :
-
Sa mère est d'origine écossaise.
- Al a une liaison avec la vendeuse qui lui a fournit sa décapotable !

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Mad-Dog

 

Histoire :
Du 6 au 9 juin 1961
. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Cameron Wilson, un adolescent boutonneux qui roule dans une caisse pourrie. Sa mission est (à 82,6% de chance) d'éviter que sa soeur épouse un homme qui la battra.
Mais Sam aura du mal à convaincre sa soeur qu'elle fait un faux bond alors que le couple est en apparence heureux, et que Cameron est la risé de tout le monde.
Al quant à lui regarde la mariée se changer, parle des années 60 et donne à Sam le bon conseil pour trafiquer sa voiture !

Personnages secondaires :
- Cheryl Wilson : C'est la soeur de Cam, elle à 20 ans, elle est engagée (elle a soutenu Kennedy lors de sa campagne présidentielle !) et rêve de travailler dans l' humanitaire. Elle va bientôt se marier avec Bobby, avec lequel elle doit partir aux îles Tonga.
- Bobby Thompson : Fils de vendeur de voitures, fan de vitesse, alcoolique, fêtard, il est le fiancé de Cheryl. Derrière des aspect doux et un charisme communicatif se cache un type violent.
- Jill : C'est une jeune fille qui traîne vaguement derrière la bande du coin, et qui est douée en mécanique. Elle est secrètement amoureuse de Cam.
- Les Impalas : Une bande d'ados un peu immatures, fêtarde et tapageuse comme il y en a à toutes les époques.
- Les parents Wilson : La caricature du couple beauf américain, avec le père scotché à la télévision, et la mère qui se met des bigoudis dans les cheveux.
- Les parents Thompson : Le père est vendeur de voitures, grande gueule et porté sur la boisson, et la mère est assez timorée et réservée. Une caricature de ce que risquent de devenir Cheryl et Bobby plus tard.
- Carmen : La bonne des Wilson qui a retrouvé le Playboy dans la chambre de Cameron (détail...).

Critique :
Cet épisode a surtout pour but de montrer les années 60. On y retrouve pas mal de choses de l'époque, dans le fond on trouve aussi l'histoire des femmes battues, et la condition des femmes sera développée plus tard dans les épisodes de Code Quantum. On y parle aussi des rapports frères-soeurs, mais ce thème restera assez en retrait dans l'épisode.

Musique :
- " The wanderer "
par Dion & the Belmonts lorsque Sam arrive dans le fast-food.
- " Oh Boy "
par Buddy Holly, quand Sam est dans la benne à ordures.
- " Baby it's you " par les Shirelles, à la radio, lorsque sa soeur lui parle du béguin de Jill pour lui.
-" Rockin' Robin" par Bobby Day lorsque Sam danse dans les toilettes (avec Michael Jackson enfant, qui plus tard chantera ce titre en solo).
- " Why must I be a teenager in love " par Dion & the Belmonts, lorsque Sam et Jill bricolent la Mamie-mobile.
- " Let it be me " par The Everly Brothers, repris par Al et Sam à la fin de l'épisode, près du cireur de chaussure.

Références historiques :
Des allusions aux années 60 à la pelle." La période la plus immature de l'histoire " dixit Sam : "Les garçons boivent de l'alcool en douce, ils se plaquent les cheveux à la gomina ; quant aux filles, elles, elles font des batailles de polochons, elles bavassent au téléphone et flirtent en repoussant les mains baladeuses..."
- Les fastfoods à la Happy Days.
- La série "Bonanza" que regarde le père de Cam.
- Les premières éditions de Playboy.
- L'élection de Kennedy à la présidence, quelques années plus tôt.
- Les débuts de la télévision couleur.
- Cheryl reproche à Sam de lui avoir cassé son disque de "Love Me Tender" lorsqu'il était petit.

Chronique anachronique :
- Sam transmet le Moonwalk à Michaël Jackson.

Références culturelles :
- Typiquement américain : la répétition de la cérémonie de mariage.

Acteurs à remarquer :
- Jason Prietsley
(l'emmerdeur qui passe son temps à rabaisser Sam) qui jouera dans la série Beverly Hills.
- Robert Costanzo (le père de Bobby) jouera quelques années plus tard le rôle du père de Joey dans "Friends". Il a lui aussi fait partie du casting de "Murphy Brown" sans jamais croiser Scott Bakula !
**
- Michael Bellisario, (le fils de Don) dans le rôle du gamin assis à la table de Sam ! Il aura plus tard le rôle récurant de Mickey Roberts dans "Jag". On le revoit dans les rôles et les épisodes de CQ suivants : Billy "the "bat boy" (Le match de la dernière chance) ; Martin Jr (Un mari pour deux) ; Kid #2 (Le grand voyage).
*
- Janet Carroll (Janie Wilson) a interprété Doris Dial dans la série "Murphy Brown" mais pas dans les épisodes où apparaissait Scott Bakula.
**

Références filmographiques :
- "Grease"
(la course de voiture, l'époque...)
- "American Graffiti" (G. Lucas) avec la jeunesse insouciante du début des années soixante, friande de belles voitures et de fast-food...
*
- "La Fureur de vivre" ("Rebel without a cause", Nicholas Ray, 1955 - tourné juste avant la mort prématurée de James Dean dans un accident de voiture) pour la scène de la course. **

Détails, pinaillages, etc... :

- " Le Kamikaze Hilarant ", mais quel est l'andouille qui m'a traduit ce titre en français ?!
- Le générique du début change légèrement puisque 2-3 images des deux derniers épisodes de la première saison ont été rajoutés !
- Détail stupide mais néanmoins marrant : durant le pré-génrique lorsque Sam parle des sauts dans le temps, on y voit Sam à la fin de " How the Tess was won " devant Buddy Holly en train de se transmuter, pour réapparaître, au début de ce même épisode (avec un petit cochon dans les bras !)
- Première apparition de Al avec une calculette, la grise, et première apparition de lunettes de soleil extravagantes (allant avec le costume !).
- A l'arrière de la " Mamie-mobile " il est écrit "Cam Ikaze".
- On voit que lorsque Sam porte des lunettes, c'est pour de vrai (ce qui confirme que le reflet de "How the tess was won" était bien une erreur !)
- A partir de cet épisode, les sauts dans le temps sont un peu mieux fait (des raies de lumière lorsque Sam se transmute).
- Sam se fait frapper par tout le monde au cours de l'épisode (sauf peut-être sa mère !)
- Le gosse qui fait Michaël Jackson est très fort !

 

NOTES :
* Samalia ** Xeen