LA MAURE AUX TROUSSES / HONEYMOON EXPRESS - 2.09


Producteur exécutif/Scénario: Donald P. Bellisario Réalisation: Aaron Lipstadt

Diane McBride: Alice Adair Roget: Mathieu Carrière Porter: Hank Rolike Chairman of the Committee: Warren Frost Henri: James Mastrantonio

 
                       

 

   
 

 

CITATIONS (VF)


Al : "J'ai aimé toutes les femmes avec lesquelles j'ai couché... aussitôt après avoir couché avec elles !"

Al : "Dans deux jours, les Russes vont abattre le fameux U2 !
Sam : Le groupe de Rock ?"

TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
-
Capable de lire à 2 ans, detout calculer de tête à 5 ans, il pouvait battre un ordinateur aux échecs à 10 ans (dixit Al).

Al :
-
A passé sa lune de miel dans le train conduisant à Niagara avec sa 1ère, 3ème et 5ème femme.
- 4ème femme : Sharon.
- 5ème femme : Maxime, qui dormait nue et se parfumait les orteils avec de la menthe...
- Al a le grade d'Amiral.

Le projet Quantum :
-
Le PCQ coûte 2,4 milliards de dollars par an !

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Mad-Dog / Samalia

 

Histoire :
Du 24 au 25 avril 1960, dans le train qui va jusqu'aux chutes du Niagara.
Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Tom Mc Bride, un policier qui part en lune de miel avec Diane, sa dulcinée. Sa mission est de tout faire pour que sa femme puisse passer sa maîtrise de Droit.
Mais Roger, l'ex-mari jaloux de celle-ci, cherche à les tuer tous les deux .
Al quant à lui argumente du mieux qu'il peut devant la Commission afin que le budget du projet Quantum soit reconduit. Pour cela, il cherche à prouver que Sam peut changer le cours de l'Histoire (avec un grand H).

Personnage secondaires :
- Diane Mc Bride : C'est la femme de Tom et elle en est totalement amoureuse, l'ex femme de Roger, qui l'a quasiment séquestrée, et dont elle avait à moitié pitié. C'est aussi la fille du Sénateur Brown et une future grande juriste.
- Roger : L'ex mari de Diane. C'est un ancien passeur d'armes de la Résistance pendant la seconde guerre mondiale, et un trafiquant d'armes. C'est un homme totalement fou, sanguinaire, et sans états d'âme : l'un des personnages les plus vicieux de Code Quantum.
- Henry : Le complice louche de Roger. Il meurt écrasé par le train.
- Le serviteur noir : C'est le vieux serviteur du train, qui a vu énormément de mariés passer par là, et qui prête son arme de service à Sam.
- Sénateur Brown : (évoqué) Le père de Diane et le partenaire au golf d'Eisenhower.
- Les membres de la Commission : Ce sont les juges chargés d'étudier le projet Quantum.
Alors, de gauche à droite :
- Un homme au cheveux blancs, la cinquantaine, en costard cravate.
- Un noir, la quarantaine, chauve avec une moustache, en costard cravate.
- Un vieil homme, la soixantaine, en costume blanc, c'est le chef des juges. C'est lui qui prend les décisions et qui monopolise la majeure partie de la parole. Il a gagné le siège laissé par le Sénateur Brown (père de Diane).
- Une petite dame brune, la quarante / cinquantaine, un tailleur.
- Un homme roux, la quarantaine, en habit blanc de texan.


Critique :
Cet épisode replonge le téléspectateur dans l'univers de Code Quantum après une première saison très courte. Ainsi, le tribunal a pour but de voir Al expliquer l'intérêt de la série, tout en répondant à cette question : "Pourquoi Sam ne change t'il pas les grands événements de l'Histoire ? " Suspens et ambiance espionage. Mais une autre question reste en suspens :
" Pourquoi Sam n'en profite-t-il donc pas plus avec les femmes ?! "

Références historiques :
- Dans le premier saut, (en 1957) Al parle de la Révolution Castriste.
- Ensuite, la destruction par les Soviétiques, le 27 avril 1960, de l'avion U2 (piloté par Francis Garry Powers).

Références cinématographiques : **
- "La mort aux trousses" (Alfred Hitchcock) en dépit du fait qu'on peine à y découvrir la présence d'une maure ! Cary Grant y interprète le rôle de Roger O. Thornhill pris à tort pour George Kaplan par une organisation néonazie. Les deux héros incarnés par Grant et Eva Marie-Saint (Eve Kendall) se retrouvent bien dans le train en voyage de noces. Voyage éclair pour le spectateur puisque le mot FIN s'inscrit sur l'écran ! L'hommage de Bellisario à Hitch est évident : les héros sont poursuivis par un méchant qui s'appelle Roger (il n'est pas nazi mais ancien résistant : on voit la croix de Lorraine sur son briquet), tout l'épisode se déroule dans le train, Alice Adair ressemble beaucoup à Marie-Saint, on prend même la peine de trouver des vêtements presque identiques à ceux portés dans le film et à recréer mot à mot la scène mythique où Grant prend l'héroïne dans ses bras pour l'aider à descendre de la couchette supérieure).

_____

La première mission :
C'est la seule fois que l'on voit ça dans CQ, Sam transmute très brièvement en début d'épisode : le procédé permet de rappeler les principes de la série en ouverture de saison. C'est aussi, la première fois, avec "Lee Harvey Oswald" que l'épisode commence par un saut qui n'est pas celui annoncé par le teaser de l'épisode d'avant.
1957 Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau d'un pompier. Sa mission est de se conduire comme un héros.
Mais, la seule chose qu'il a en fait à faire est de sauver " Bibiche ", le chat d'une vieille dame.
Al quant à lui demande à Sam s'il ne pourrait pas renverser la Révolution de Castro à Cuba, afin d'aider le projet Quantum.

Acteurs à remarquer : *
- Mathieu Carrière (l'ex de Diane) est un acteur allemand, il a joué notamment dans Derrick, le pôvre ;-)
- King Moody (southern Senator) : devenu une star de la publicité en prêtant ses traits à Ronald McDonald, le papa de tous les McDo et du Big Mac dégoulinant de ketchup.
- Stan Garner : se limite apparemment aux rôles "conducteur de train" : Docteur Quinn, O'Brother where are thou ? et tout le reste de sa filmographie d'ailleurs ;-)


Détails, pinaillages, etc... :
- Ca y est, c'est la deuxième saison. D'ailleurs, l'épisode commence directement par la scène où Al est devant la Commission.. ( pas de prologue, pas de résumé, quoique la discussion entre Al et les membres en fait largement office... )
- Le générique de la seconde saison change. Les photos, au lieu de zoomer vers la caméra, passent moins vite. Des images de Sam en marin, d'Al passant par une porte dimensionnelle, et des épisodes " What Price Gloria ", "Disco Inferno" et "Honeymoon Express" (dont le baiser) ont été rajouté. Détail marrant, en passant le début du générique au ralenti, on y voit une image de Gushie en train d'hurler (1er épisode).
- A partir de cette saison, Scott a les cheveux longs, ce qui lui donne des coupes assez bizarres (il y a toujours des cheveux qui dépassent derrière).
- Roger dit que Tom ressemble au nazi de son rêve :
"sauf ses yeux, c'étaient ceux d'un homme capable de tuer !" Peut-on rapprocher cette histoire d'yeux avec celle de Donna Elesee dans le second épisode ou est- ce simplement dû à la candeur de Sam, qui dans cet épisode tue pour la première fois un homme ?
En fait c'est un détail qui revient tout au long de la série : les yeux reflètent l'âme et donc il est normal que ceux qui connaissent les yeux de la personne que remplace Sam soient étonnés par ce nouveau regard... Ils voient l'âme de Sam Beckett.*
- Sam est très prude ici. Seulement, à chaque fois qu'il se "lache", un événement vient perturber ses projets (l'apparition de Roger, le train qui freine, etc...). En même temps, comme il n'a pas envie de gâcher la nuit de noce du gars dans lequel il s'est transmuté... (qui lui ne pourra profiter de rien du tout !)
- Ironie du sort, alors que c'est Sam qui doit mourir d'un coup de couteau dans le coeur, c'est Roger qui mourra de la même façon, par le même poignard.
- Selon Al, Sam aurait à peine 6 ans à l'époque, ce qui le fait naître... en 1954 !
-Le "kir" est présenté comme une boisson
"typiquement française" (car crée par des moines français).
- Sam est assez injuste avec Al dans les premiers épisodes, celui-ci a l'air de lui taper sur les nerfs la plupart du temps (surtout dans l'épisode d'avant !). Aussi, lorsqu'il apprend que le projet disparaîtra, il dit qu'il s'en fiche... avant de revenir en arrière et d'avouer que cela le peine de ne plus avoir de contact avec Al.
- Bon, on voit aussi de vieilles images d'archives qui cadrent mal, comme celles des chutes du Niagara en fin d'épisode.
- Quant au QI de Sam : je veux bien qu'il batte aux échecs un ordinateur à 10 ans. Le seul problème est qu'il avait 10 ans en 1963 et que ce genre d'ordinateur occupait certainement la moitié de la surface du Pentagone à cette époque ! Difficile de croire Al dans ces conditions ;o)
** Non seulement les ordis étaient immenses et très rares, mais surtout bien incapables à l'époque de battre même un débutant aux échecs ! Mais peut-être n'est ce qu'une figure de style employée par Al pour dire que Sam n'est vraiment pas stupide... ***

___________________

NOTES :
* Samalia ** Xeen *** Frédéric