GOOD MORNING PEORIA - 2.14


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Chris Ruppenthal Réalisation: Michael Zinberg Musique: Mike Post Supervision de production: Deborah Pratt, Paul M Belous & Robert Wolterstortt Coproduction: Paul Brown, Jeff Gourson & Chris Ruppenthal Costumes: Jean-Pierre Dorleac Cascades: Diamond Farnsworth Contirbution muscicale: Velton Ray Bunch & Jerry Grant

Rachel Porter: Patricia Richardson Dans son propre rôle: Chubby Checker Sheriff Jake Foley: E.R. Davies Mayor: Hal England Chick Howell (Leapee): Douglas Ibold Fred Beaman: Richard McKenzie (I) Brian: Todd Merrill

 
                       

 

       
        (ph. tournage)              
 

 

CITATIONS (VF)


Fred : "J'ai ce qui s'appelle pas mal de poids dans le coin !
Al : Et ta ceinture en soutien une grande partie !"

Al : "Tu sais Sam, j'me demande si ce dernier saut dans le temps t'aurait pas fait un trou gros comme ça dans le gruyère qui t'sers de cervelle, parce qu'il faut être complètement à la masse pour faire un truc pareil !"

Rachel dans le noir, outrée : "Chick !
Sam : Oups. J'essayais seulement d'ouvrir la porte !
Rachel : Les boutons de portes n
e sont pas si bas, que je sâche !"

 

++


THE SECOND COMING - Le poème oublié :

Turning and turning in the widening gyre
The falcon cannot hear the falconer;
Things fall apart; the center cannot hold;
Mere anarchy is loosed upon the world,
The blood-dimmed tide is loosed, and everywhere
The ceremony of innocence is drowned;
The best lack all conviction, while the worst
Are full of passionate intensity.
Surely some revelation is at hand;
Surely the Second Coming is at hand;
The Second Coming! Hardly are those words out
When a vast image out of Spiritus Mundi
Troubles my sight : somewhere in sands of the desert
A shape with lion body and the head of a man,
A gaze blank and pitiless as the sun,
Is moving its slow thighs, while all about it
Reel shadows of the indignant desert birds.
The darkness drops again; but now I know
That twenty centuries of stony sleep
Were vexed to nightmare by a rocking cradle,
And what rough beast, its hour come round at last
Slouches towards Bethlehem to be born?

(William Butler Yeats,1921)

Traduction :

LA SECONDE VENUE

Tournant, tournant dans la gyre toujours plus large
Le faucon ne peut plus entendre le fauconnier.
Tout se disloque. Le centre ne peut tenir.
L'anarchie se déchaîne sur le monde
Comme une mer noircie de sang : partout
On noie les saints élans de l'innocence.
Les meilleurs ne croient plus à rien, les pires
Se gonflent de l'ardeur des passions mauvaises.
Sûrement que quelque révélation, c'est pour bientôt.
Sûrement que la Seconde Venue, c'est pour bientôt
La Seconde Venue ! A peine dits ces mots,
Une image, immense, du Spiritus Mundi
Trouble ma vue: quelque part, dans les sables du désert,
Une forme avec un corps de lion et tête d'homme
Et l'oeil vide et impitoyable comme un Soleil,
Se meurt à cuisses lentes, tandis qu'autour
Tournoient les ombres d'une colère d'oiseaux...
Les ténèbres, à nouveau; mais je sais, maintenant,
Que vingt siècles d'un sommeil de pierre, exaspérés
Par un bruit de berceau, tournent au cauchemar,
Et quelle bête brute, revenue l'heure,
Traîne la patte vers Bethléem, pour naître enfin ?

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Mad-Dog

 

Histoire :
Du 9 au 11 Septembre 1959, Peoria.
Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Chick Howell, dit Chick, animateur sur une radio locale nommée W.O.F. (fréquence 730AM). Sa mission est d'empêcher que la radio ne puisse continuer à diffuser du rock' n roll.
Mais les autorités compétentes pensent que le rock est une musique dangereuse pour les moeurs, et ils font tout pour empêcher la radio d'émettre.
Al quant à lui passe son temps à aider Sam en faisant le lien entre l'extérieur où se trouvent les assaillants et l'intérieur où Sam et Rachel se sont barricadés !

Personnages secondaires :
- Rachel Porter : Fille du créateur de la radio, elle est autoritaire, entêtée, et passionnée de rock. Elle fait tout pour que la radio puisse continuer d'émettre pour perpétrer le rêve de son père devenu réalité.
- Brian : Collègue cynique de Chick.
- Frederic Biman : Editorialiste et chef du "Peoria Dispach", la feuille de chou locale. C'est un fervent combattant du rock & roll qui va jusqu'à décréter cette musique dangereuse.
- Le Maire : Il est aux côtés de Biman, car celui-ci est influent en ville !
- Le Shérif Jason : Comme dans tous les épisodes de CQ, il n'est que le reflet de l'humeur générale de la ville.
- Chubby Checker : Petit jeune venu présenter son disque, et occasionnellement, l'inventeur du "Twist" !
- La femme de Biman : Elle est réservée, mais c'est la seule qui réussit finalement à avoir vraiment du bon sens !
- Le père de Rachel : Fondateur de la radio, décédé. Il est l'exemple que Rachel suit à la lettre.
- Les journalistes : Ce sont les autres médias qui, alertés par Rachel, viennent faire des reportages sur ce qu'il se passe...

Critique :
Cet épisode est un très bon hommage aux rock'n roll et à l'esprit de l'époque. Très drole, il regorge aussi d'une foultitude de détails...

Musique : Spécial Rock'n Roll *
- " Tutti Frutti "
par Little Richard, en prologue.
-" April Love " par Patt Boone , le roi de la guimauve, après le silence antenne du début.
- " All shook up" par Elvis.
- " Maybe, Baby " par Buddy Holly & The Crickets à la fin de la discussion avec Biman dans le studio.
- "Sleepwalk" par Santo & John Farina, à l'arrivée de Sam le landemain, quand il veut passer un disque des Beatles.
- " Great Balls of Fire " par Jerry Lee Lewis, après l'introduction farfelue mais apréciée de Sam.
- "Yakkety Yak (Don't talk back)" par The Coasters, lorsque Sam fait son speech sur l'homme invisible.
- " Come on baby, let's do the twist " par Chubby Checker ( de nouveau en 12ème disque ), pendant que Sam danse le twist avec Chubby Checker.
- " Jailhouse Rock " par Elvis, pendant la scène dans le bar avec Biman et les notables.
- " Rock around The clock " par Billy Alley & The Commets, après l'annonce d'interdiction d'émettre.
- "Sea Cruise" par Frankie Ford, annoncé par Sam.
- " Come on Baby, Let's do the twist " par Chubby Checker, après la mise en route du groupe électrogène.
- " The Glory of love " par Brook Benton (un slow, "pour la fille avec laquelle j'aimerais partager un abri anti-atomique !", dixit Sam).
- " Shout " par Isley Brothers (repris dans le générique de fin l'épisode) lors de la tentative d'effraction de Biman au petit matin.
- " Tutti Frutti " par Little Richard, scène finale.
- 16ème disque : voir 14ème disque, générique.

Références historiques :
- Rachel fait une allusion à Ike Eisenhower.
- Sam parle de Kroutchev (à la tête de l'URSS) dans un de ses speechs. Dans ce même speech, il fait allusion à la conquête de l'espace et aux films de Hitchcock.
- Sam propose à Al, pour les disque "Johnny Horton" "La bataille de la Nouvelle Orléans" !
- On voit une décapotable rose qui traverse la rue, avec plein de jeun's qui dansent dans la rue, et dans les milks bar fast food, comme dans Grease !
- Sam apprend le " twist " à Chubby Checker (sauf que Chubby est ici censé avoir 18 ans...)

Chronique anachronique
- Anachronisme de Sam en évoquant les Beatles (les Scarabées ) ... Rachel lui demande s'il voulait dire " Buddy Holly et les Crickets " !
- Sam fait une allusion à Paul Mc Cartney et John Lennon, en disant que " ce sont des PDG de grands magasins " pour se rattraper !


Références filmographiques : **
- " Good Morning Vietnam "
, pour le titre mais aussi pour le jeu de Sam
- " American Graffiti " pour l'atmosphère rock'n roll

Références littéraires :
- Sam termine un poème oublié :
"Le vaincu fait preuve de passion et pas d'intensité"
(voir encadré ci-contre).

Acteurs à remarquer :
- Chubby Checker
dans son propre rôle... (ce qui est assez rare dans la série).
- Patricia Ridcharson, apparue dans beaucoup de séries : " Le Cosby show ", " The Equilazer ", "Double trouble ", mais qui a surtout été la partenaire de Scott dans la série "Eisenhower & Lutz". La série s'est arrêté après la première saison, faute d'audience et suite à une grève des scénaristes.

Détails, pinaillages, etc... :
- La plaque d'immatriculation de la décapotable de Chick (détail inintéressant au possible...) : "Howlin' 2963048"
- Totale référence à "Good Morning Vietnam", [ Sam n'est pas Robin Williams, :-( ] Ou alors, ce sont les gags qu'il raconte qui ne me font pas rire du tout ! Par contre, on voit Sam heureux de faire le clown, de se donner à fond dans un personnage, ce qui est plutôt sympa !
- Le père de Rachel a construi sa console de boutons dans le garage, il est fort le gars !
- La première équipe de journalistes à arriver sur place sont de WCI (Chicago).
- A cause des radiations de l'antenne, on dirait qu'Al se transmute (ce qui contredit une scène de Mirror Image, où Al dit qu'il n'a jamais pu voir de transmutation).
- Al montre ses résultats de calculette à Sam.
- Personnellement, j'adore la fin de cet épisode où Sam fait se rappeler à un homme ses idéaux d'autrefois.
- Cet épisode est intemporel, dans le sens où il aurait pu se passer à n'importe quelle époque, et avec d'autres musiques (tiens, l'interdiction des raves party par des forces armées, les rappeurs et les flics, les premiers Jazzmen noir, le Hard rock, etc...)

NOTES :
* L'Amiral, Xeen ** Frédéric, L'Amiral ++ Samalia