QUE DIEU ME PUNISSE / SO HELP ME GOD - 2.17


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Deborah Pratt Réalisation: Andy Cadiff

Lila Berry: Tyra Ferrell Capt. Cotter: Byrne Piven Myrtle (Murielle en vf): Ketty Lester Sadie: Kathleen Noone juge Haller: William Schallert Leonard Dancey (Leapee): Travis-Michael Holder

 
Women in Film Awards - Meilleur scénario : Deborah Pratt
Emmy (nomination) - Meilleure direction artistique : Cameron Birnie et Robert L.Zilliox
 

 

CITATIONS (VF)


Sam : "Ma boutique, ma braguette est ouverte...
Boe : Objection !
Le juge : On ne force pas un avocat à plaider avec sa braguette ouverte. Vous avez trois minutes, je crois que ce sera suffisant."

CITATIONS (VO)

 

Al: "What a wimp! He spends half the morning in the foetal position, and it took another six hours to get him to talk.
Sam: What'd he say?
Al: He says, 'I'm a lawyer. Take me to your leader'."


TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
-
Tout ce que Sam connait des lois américaines, il l'a appris en regardant la série télé "Perry Mason" !

 

++

 

Loi Miranda
-
Suite au procès Miranda (1966) la Cour Suprême des Etats Unis définit que selon le 5ème amandement "toute personne avait le droit de garder de silence" après interpellation et qu'il devrait lui être fait lecture de ce droit.
Miranda, arrêtée pour kidnaping, s'était confessée après deux heures d'interrogatoire.
Texte de loi Miranda :
"You have the right to remain silent. Anything you say can and will be used against you in court. You have the right to an attorney, and to have the attorney present during questioning. If you cannot afford an attorney, one will be appointed for you. Do you understand AND WAIVE THESE RIGHTS?"
Tout policier en service doit avoir sur lui la "carte Miranda" où est écrite cette mentien à lire à l'interpelé.

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Mad-Dog

 

Histoire :
Du 15 au 16 ou 17 Juin 1957, Twelve Oaks, (à côté de Baton Rouge).
Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Leonard Dancey, un avocat dans un petit patelin du sud. Sa mission est de défendre une accusée noire du meurtre du fils d'un notable du coin.
Mais celle-ci refuse de se défendre bien que sa vie soit en jeu, et les habitants de la ville la désignent coupable d'office.
Al quant à lui aide Sam à défendre l'affaire et à construire sa plaidoirie (Ziggy ayant tout les textes de loi, jusqu'à l'ancien Testament, dans sa mémoire...)

Personnage secondaires :
- Dellilah Berry : Jeune femme noire, analphabète et accusée de meurtre. Elle est têtue et secrète, mais aussi très très pieuse. En réalité, elle protège son employeuse.
- Le Capitaine Cotter : C'est un homme qui a le bras long dans la ville et plein de cynisme. Il fait tout pour que Dellilah paye pour le meurtre de son fils.
- Juge Haller : Il traite l'affaire et rempli sa fonction plus ou moins partialement.
- Boe : C'est l'avocat de la défense aux ordres de Cotter, un type plutôt mordant, très pro, qui sait pertinemment qu'il a le jury avec lui.
- Chuggie : La femme de Leonard Dancey. Elle est très hautaine, très prétentieuse, et du côté de l'opinion publique qui rejette les "negros".
- Huston Palmer Cotter : (evoqué) Le fils tué du Capitaine Cotter. Son amour pour Dellilah n'avait d' égal que sa violence pour elle. Le soir où il apprend qu'elle le quitte, il est devenu fou de rage.
- Murielle : Une autre employée des Cotter et amie de Dellilah. Elle était au courant que Huston battait Dellilah, mais refuse de témoigner sur la Bible.
- Sady Cotter : La femme du capitaine Cotter. C'est elle qui a engagé Dellilah, qu'elle estimait comme une fille valeureuse et intelligente. C'est aussi elle qui lui a donné de l'argent pour qu'elle puisse partir. Les circonstances de la mort de son fils, qu'elle à dû abattre par accident, l'ont rendu folle.

___________________

Critique :
Cet épisode social retrace une fois de plus la condition des noirs dans le Sud du pays. C'est un très bel épisode qui décrit bien de quelle manière les "négros" étaient perçus et nous permet de mieux comprendre la mentalité de l'époque, ce qui est essentiel au fur et à mesure du temps qui passe. Un des meilleurs épisodes de la série.

Références historiques :
- La condition des noirs aux USA....

Chronique anachronique :
- Sam invoque la loi Miranda (voir ci-contre).

Références littéraires :
- William Faulkner
pour le style (occultation de la vérité et participation du lecteur à l'action).
- Tennessee Williams pour les personnages et l'atmosphère de l'épisode.

Références cinamatographiques :
- " Du silence et des ombres "
("To kill a mockingbird" ; 1962) : avec ses lunettes et ses vêtements, Sam rappelle Gregory Peck dans le rôle d'Atticus Finch, avocat chargé de défendre un ouvrier noir accusé de viol.

Actrices à remarquer :
- Kathleen Noone
(Sady Cotter) a joué la soeur de Greg Summer dans "Côte Ouest".
- Ketty Lester (Murielle) a joué le rôle d'Ester Sue dans la petite maison dans la prairie : l'institutrice pour les enfants aveugles.

Détails, pinaillages, etc... :
- On apprend que Sam n'a jamais fait d'études de droit. On sait qu'il sait faire plein de truc, mais faut pas pousser non plus :-)
- Twelve Oaks est le nom de la propriété d'Ashley Wilkes dans " Autant en emporte le vent ", pour les p'tits jeunes qui connaissent ;-)
La paroisse de Twelve Oaks n'existe pas en Louisiane mais c'est un clin d'oeil à ce film sur la guerre de Sécession et l' esclavage...
*

 

NOTES :
* Samalia