DRAGONS ET DEMONS / ANOTHER MOTHER - 2.21


Producteur exécutif Donald P. Bellisario Scénario: Deborah Pratt Réalisation: Joseph L.Scanlan

Kevin: Michael Stoyanov Susan: Olivia Burnette Teresa: Troian Bellisario Jackie : Allison Barron Linda Bruckner(Leapee): Molly Meeker

 
                       

 

       
 

 

CITATIONS (VF)



Al, au tortionnaire :
"Tu lèves une seule main sur ce garçon, salop, pourriture, et je te tue. Je ne sais pas comment, mais je te jure que je te tue."

Teresa : "Est-ce que vous êtes des anges ?"

CITATIONS (VO)


Sam: "The fact that you were a practising pervert at the age of five has nothing to do with the rest of the world."

Teresa: "That's not my mommy, that's a man. And so is the guy in the yucky shirt."

Al: "Angel Sam is the doll-elf!"

LE SAVIEZ VOUS ?

 

- Suzan regarde Magnum, une autre série de Donald P. Bellisario (le créateur de Code Quantum... ça, vous devriez le savoir !). L'extrait vu est tiré de l'épisode "Black Orchid" (1.15), diffusé le 2 avril 1981 : Suzan regarde donc une rediffusion quelques mois plus tard...

TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
- Se sentait mal dans sa peau à 15 ans parce qu'il se trouvait trop "intelectuel".
- Pratique les arts martiaux, notament le karaté, le judo, la boxe thaïlandaise et le taïkwando. Par contre il n'est apparement pas très doué pour faire la cuisine ! ;-)
- Quand son père voulait avoir une petite conversation "entre hommes" avec lui, ils jouaient au ping pong !

Al :
- Dit qu'il n'a pas voulu avoir d'enfants.

Le projet Quantum :
- Al peut être vu par les enfants de moins de 5 ans. Sam aussi d'ailleurs !

 

SONS A TELECHARGER

 

Al, à Teresa (VO) - WAV

 

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Mad-Dog

 

Histoire :
Du 30 septembre au 1er octobre 1981, Scottsdale, Arizona.
Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Linda Bruckner, une femme au foyer divorcée.
Sa mission est d'empêcher la disparition tragique de son fils.
Mais celui-ci a du mal à se confier à sa mère et Sam a du mal à jouer les mères au foyer.
Al quant à lui est attendri devant Teresa, la toute petite fille de la famille, avec laquelle il joue.

Personnages secondaires :
- Kevin : Le fils ainé de Sam (15 ans,16 dans quelques jours). Il est très complexé de sa virginité.
- Suzan : La fille cadette de Sam (11 ans), et pas tendre avec son grand frère.
- Teresa : La benjamine de la famille, son petit âge fait qu'elle peut voir Sam tel qu'il est, et Al aussi.
- Anita : La copine et voisine de Suzan.
- Jackie Arnette : Jeune voisine des Bruckner. Elle traine une réputation de fille facile.
- Rafaella : L'aide de maison des Bruckner.
- Les trois garçons : Les pseudos-copains de Kevin. Ce sont des emmerdeurs, assez stupides qui ne pensent qu'au sexe et qui briment Kevin.
- Les camionneurs : Groupe d'inconnus qui se déplacent en Pick-up aux vitres fumées, et qui enlèveront Kevin à la fin de l'épisode.


Critique :
Un épisode à la fois comique et de société, dont le but est de montrer les années 80 et le rôle des femmes seules au foyer. Le premier but n'était peut-être pas volontaire, l'épisode ayant été écrit avec peu de recul, mais aujourd'hui cela semble quand même assez flagrant ! Le deuxième est tout aussi un régal, Sam montre encore une fois qu'il est mal à l'aise en femme, et qu'il a des progrès à faire en art ménager. Les scénaristes ont également réussi à traiter le thème du pucelage et à faire résonner la fibre parentale d'Al sans que l'épisode soit trop "surchargé". Un bon épisode.

Musique :
- "Celebration" (Kool of The Gang) lorsque Kevin discute avec Jackie.
- "Give me the night" par George Benson, lorsqu'elle change de musique.
- "He's so shy" par the Pointer Sisters lorsque Kevin rentre dans la cantine à la fin de l'épisode.
- "Call me" (Blondie), en générique de fin ainsi qu'au début de l'épisode.

Références culturelles :
- Sam fait référence aux Janettes.
- Les grosses voitures familiales break, qui n'avancent pas.

Acteurs à remarquer :
- Michael Stoyanov
(Kevin), a joué en 1991 dans
"Blossom" ("Petite Fleur"). Il tenait le rôle du frère de "Petite Fleur".
- Olivia Burnette (Suzan) jouera plus tard le rôle de Katie, la soeur de Sam.
- Troian Bellisario, la fille de Donald P. Bellisario, et de Deborah Pratt, tient le rôle de Teresa dans l'épisode.

Références cinématographiques :
- Kevin justifie son départ par le fait qu'il veut revoir Rocky une énième fois.
- Sam a oublié qui était Bruce Lee.
- Le titre français fait référence au jeux de Rôle "Donjon et Dragon" qui deviendra plus tard un film raté (mais vraiment plus tard !) et qui était aussi un vieux dessin animé tout pourri surnommé "Le Sourire des Dragons" (avec Dorothée qui faisait le générique).
- Le chien des Bruckner s'appelle Wooki, en référence à Star Wars.***
- Magnum (voir ci-contre).


Détails, pinaillages, etc... :
- Le fait qu'on apprenne que Sam pratique les arts martiaux pile au moment où Sam en a besoin, c'est un peu gros quand même, mais tant pis, ça servira dans les prochains épisodes.
- On découvre que la calculette d'Al est capable de balancer des hologrammes, ça a l'air futile comme ça, mais se révèlera très utile à Sam plus tard... ("Pool Hall Blues").
- Je soupçonne l'absence d'un mari dans cet épisode afin d'empêcher que l'histoire dévie de son sujet principal pour partir sur autre chose (autre chose qui n'arrivera que lors de "Liberation").
- Donjon et Dragon : "Je déteste ce jeu stupide ! " dixit Al. Ha, oui, il a une raison parfaite de le détester : le fait que visiblement le scénariste ne connait rien aux JdR (Jeux de Rôle) et se limite à la vision "dangereuse" de Donjon et Dragon (la même qui affecte Mireille Dumas). Rien à voir avec ces jeunes qui se donnent des missions en mélangeant vie imaginaire et vie réelle, et fixent les rangs à l'arbitraire ." Tiens, si on en faisait un
magicien ?
" ne tient pas la route : le rôle du personnage est déterminé par le joueur lui même, voire à coup de dé. " Pas question de lui donner le pouvoir absolu HEIN ? ". Dans le JdR, les sorts sont appris par le personnage (et non le joueur qui le joue) en fonction du nombre de parties qu'il a fait et de ses victoires en cours de jeux. Et un quelconque " pouvoir absolu " n'existe sûrement pas dans un JdR digne de ce nom.
- Bizarre, Sam sent le moment où il est prêt à sauter et invite Al à dire adieu à Teresa.
- Al chante une berceuse sur les mathématiques. :-)
- Par contre, il est doublé en français :-(
-Encore une fois , le générique de fin ressemble plus à un résumé de l'épisode scène par scène. On entend "Call Me" presque en entier !
- Bizarre, dans cet épisode, Al disparaît et réapparaît en laissant des petites étoiles.
- Al s'éprend vraiment de Teresa, il commence même à dire, (avant d'être coupé par Sam) " Tu sais, j'ai jamais voulu avoir d'enfant, mais...."
- Rhoo, le coup des vilains méchants venus de nulle part, c'est un peu gros quand même...
- Al dit qu'il a été surpris chez lui en galante compagnie par ses parents à 15 ans... il n'était pas à l'orphelinat à cette époque ? *
- A un moment, Sam et Al plaisantent et Sam lui donne un coup sur la tête et ça fait "poc" ! *
- Problème de raccord quand Rafaella entre chez les Bruckner et que Al disparaît. *
- Autre gaffe dans la vo : quand Sam cherche "son" gamin, un des camarades de Kevin l'appelle "Mr" au lieu de "Mrs", autrement dit monsieur au lieu de madame. **
- Sam emporté dans son élan touche Al plusieurs fois même avec une pantoufle ou une chaussure une fois ;o) *

NOTES :
* Xeen ** Frédéric *** L'Amiral