QUAND HARRY RENCONTRE MAGGIE / THE GREAT SPONTINI - 3.38


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Cristy Dawson et Beverly Bridges Réalisation: James Whitmore Jr

Maggie: Amy F.Steel Jamie: Lauren Woodland Steve Slater: Erich Anderson juge: Michael Fairman Elaine: Robin Greer Mrs Futrell: Jean Adams Harry Spontini (Leapee): Dan Birch

 
                       

 

       
 

 

CITATIONS (VF)



Al : "Laisse moi deviner, tu es cleptomane, c'est ça ?"

Al :
"Tu sais combien de suçons elle m'a valu cette eau de toilette ??"

Al : "Non Jaimie, arrête de bricoler ce truc ! Reste allongée bien gentiment ! Ne touche à rien ! Surtout ne fais rien ! Mais ?! Mais pourquoi j'lui dit tout ça puisqu'elle m'entend pas ?!!!"

Jaimie : "On dirait que tu t'es fait salement moucher pauvre cloche ! Al : J'aurais pas dit mieux, pauvre cloche !"

Sam, à Steeve : "Je m'entretenais avec Maggie qui est ENCORE ma femme et Jaimie qui sera TOUJOURS ma fille !"

TRIVIAL QUANTUM

 

Al :
- S'est fait plumé par l'avocat de sa 2ème femme lors du divorce !
- Sa 3ème femme s'appelait Sharon. Ils se sont battus pendant huit mois pour la garde de leur chien Bobby !
- Al était surnommé "La Cambriole" à l'orphelinat...

 

 

 

LA CRITIQUE DE : SammyJo

 

Histoire :
Du 09 au 10 Mai1974, Oakland. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Harry Spontini, magicien de son état, qui traverse le pays à la recherche d'engagements afin d'économiser suffisament d'argent pour réaliser son rêve ainsi que celui de sa fille Jaimie, ouvrir un magasin de magie sur la côte.
Mais réapparait Maggie, la femme de Harry et mère de Jaimie, qui avait disparu trois ans auparavant, fatiguée d'attendre la concrétisation des promesses de vie meilleure de son mari, pour reprendre ses études et être en mesure d'assurer l'avenir de sa fille par elle même.
Al quant à lui est en manque de présence féminine puisque Tina est en vacances chez sa mère pour deux semaines, il s'essaie aussi à la profession de fakir sur la "table de la mort" et martyrise son handlick pendant la première audience avec le juge.

Personnages secondaires :
Jaimie Spontini : La fille de Harry. Elle travaille à ses côtés dans les clubs en tant qu'assistante, elle est très douée malgré son jeune âge (12 ans) Elle aime son père de tout son coeur et ne veut pas être séparée de lui, elle a aussi une totale confiance en lui en ce qui concerne leur projet de boutique de magie.
Maggie Spontini : La femme de Harry et la mère de Jaimie. Elle a disparu du jour au lendemain trois ans avant le saut dans le temps de Sam pour reprendre ses études, elle revient afin d'obtenir la garde de sa fille et projette de se remarier avec son avocat (berk). Elle se laisse influencer par lui, mais on remarque assez vite qu'elle aime encore son mari et qu'elle adore sa fille, pour preuve la poupée (Sarah) qu'elle avait emporté pour avoir son souvenir auprès d'elle.
Steve Slater :
L'avocat et nouveau fiancé de Maggie. D'après ses dires, il ne perd jamais, ce qui peut expliquer son arrogance et son air supérieur. En bon avocat, il ne renonce à aucune bassesse pour faire gagner sa cliente lors des différentes audiences, traitant Harry de mauvais père... Bref, un sale type.
Elaine : La Maîtresse de Harry semble-t-il. Elle a demandé un engagement dans le même club que lui pour le rejoindre, mais au moment des retrouvailles, elle est interrompue par l'entrée de Maggie et Steve. D'après Al, elle a un papillon tatoué à hauteur des fesses et on peut lui faire confiance pour ce genre de détail ;-)
Le Juge Muller :
Il doit choisir celui ou celle qui obtiendra la garde de Jaimie. C'est un homme honnête et droit. Voyant que Steve en fait trop en souhaitant priver Harry de son droit de visite, il le remet à sa place et lui fait comprendre qu'il ne partage pas son opinion.

Critique :
Cet épisode est réaliste dans sa manière de considérer le divorce et ses conséquences pénibles pour les enfants. En effet, on peut constater les effets directs d'une séparation sur Jaimie et sa détresse quand elle est forcée de quitter son père (elle veut qu'ils fassent leurs valises et fuient plutôt que d'être séparés l'un de l'autre). C'est un épisode touchant. D'autant plus touchant à la fin quand la famille est réunie.

References historiques :
Au tribunal, Sam souligne qu'à l'époque (1974), il était peu commun pour un père d'obtenir la garde de son enfant et d'en assurer l'éducation.

Musique :
La musique de cabaret ménageant le suspense pendant le numéro de Harry et Jaimie en début d'épisode.

Chronique anachronique :
- La référence de Sam faite à l'incroyable Hulk quand Jaimie lui parle de Bill Bixby.

Références culturelles :
- Eau de toilette "Aqua Velva" qui devait être en vogue à l'époque.
- L'emission de télé présentée par Bill Bixby (acteur et magicien).
- Le nom Spontini qui rime avec Houdini.*

Références filmographiques :
- Quand Harry rencontre Sally
pour le titre de l'épisode. On peut remarquer un double jeu de mot avec le prénom de sa femme Maggie mais aussi son métier : la magie.
- Recherche Susan déséspérement pour l'ambiance du cabaret et la représentation donnée par Sam et Jaimie en début d'épisode (un rien loupée).
- Mary Poppins pour le sac de Jaimie en tapisserie ;-) , et comme elle, elle exécute bien des tours.
- Paper Moon pour la relation père fille.*
- Kramer vs Kramer (enfant du divorce).*

Acteurs à remarquer :
- Amy F.Steel
(Maggie) a joué dans un épisode de Perry Mason.
- Erich Anderson (Steve) a joué le Dr. Edward Porter dans Felicity.**
- Michael Fairman (Juge Mulhearn) a joué Arnold Detweiler dans "Hill Street Blues" (1981), et encore un juge (Douglas McGrath) dans la loi de L.A et dans tout un tas de films et séries.**

Détails, pinaillages, etc... :
- Juste après l'arrivée de Sam dans la "boîte aux épées", Jaimie joignant le geste à la parole, explique qu'elle va mettre la dernière épée, et on voit que cette dernière n'est pas complètement enfoncée (bref l'action n'est pas terminée) quand Sam ouvre la boite, et pourtant, Jaimie se trouve à plus d'un mètre de la boite... sans doute un tour de magie.
- Quand Maggie dit à sa fille : "je ne peux pas remonter le temps pour revivre ces années loin de toi, mais je peux t'offrir un avenir". On peut quelque part y voir une référence implicite au travail effectué par Sam grâce au projet Quantum. Après tout, lui peut remonter le temps et par la même offrir un avenir meilleur aux personnes à qui il vient en aide.
- Lors de la première audience chez le juge Muller, Sam lui dit "c'est une enfant très très heureuse Maitre Slater" alors que c'est le nom de l'avocat de Maggie et non celui du juge.
- Pour symboliser la cassure que crée un divorce chez un enfant, on remarque que Jaimie appelle ses parents par leur prénom Harry et Maggie, et non Papa ou Maman comme le ferait n'importe quel enfant. L'ordre des noms est rétabli quand elle est en danger et que Sam lui sauve la vie et quand, enfin tout rentre dans l'ordre au tribunal.

NOTES :
* Xeen ** Samalia