PRIME DE RISQUE / A HUNTING WE WILL GO - 3.48


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Beverly Bridges Réalisation: Andy Cadiff

Diane Frost: Jane Sibbett Rodney: Ken Marshall Shérif Michaels: Cliff Bemis Jack: Michael McCarthy Gordon O'Reilly (Leapee): Ken Kells

 

 

CITATIONS (VF)


Sam, à Diane : "Non je n'ai pas peur que vous me mordiez, vous m'avez déjà assomé, vous m'avez fait tomber, vous m'avez flanqué dans un tas de fumier, écrabouillé la tête, pêté quelques côtes, alors pourquoi est-ce que j'aurais peur que vous me mordiez ?!"

LE SAVIEZ VOUS ?

 

Scott s'est cassé une (ou plusieurs ?) côtes en tournant la scène d'intro dans la cabine téléphonique ! Les répétitions ayant été faites sans les accessoires, ils n'avaient pas pensé au choc de l'arme qu'il portait sur lui lorsque Diane tire sur les menottes et qu'il se prend le poteau (photo ci-dessus).*

TRIVIAL QUANTUM

 

Al :
- Sa 5ème femme, une blonde aux cheveux longs, s'appelait Maxime. Al l'a rencontrée dans l'échope d'un tatoueur ! Al a divorcé parce qu'il était persuadé qu'elle l'avait trompé, mais il s'est aperçu plus tard qu'il n'en était rien...

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Loleap

 

Histoire :
Du 18 au 19 juin 1976, sur la route de Decatour, Arkansas.
Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Gordon O'Reilly, un chasseur de prime chargé d'escorter une fugitive jusqu'à Decatour.
Mais la belle ne se laisse pas vraiment faire et Sam n'arrive pas à déterminer si elle est plus victime que coupable.
Al quant à lui, obnubilé par la ressemblance de celle-ci avec son ex-femme Maxine, tente désespérement de convaincre Sam de son innocence.

Personnages secondaires :
- Diane Frost :
En cavale pour avoir dérobé près d'un million de dollars à son patron, Diane ne manque pas de ressources pour tenter de s'enfuir à maintes reprises. Jouant le registre de l'ingénue, elle est en fait très maligne. Physiquement, elle est le sosie de la dernière ex-femme d'Al.
- Rodney Owens : L'ancien patron de Diane, dont elle était la comptable. Escroc au bras long, il fait tout pour récupérer son argent et éliminer celle qui a démasqué ses magouilles financières.
- Le shérif Michaels : Chargé de réceptionner la prisonnière à son arrivée à Decatour, il est en fait corrompu par Rodney.

Critique :
Road-movie flirtant avec la comédie, cet épisode ne manque pas de rebondissements visuels, dans le registre tartes à la crème... Généralement convaincu de l'innocence des personnes pour qui il intervient, Sam est au contraire ici en proie au doute...

_____

Références culturelles :
- Un extrait télé de la série Super Jaimie, avec Lindsay Wagner dans le rôle de la femme bionique (1976-1978).

Références littéraires :
- "The Taming of the shrew"
("La Mégère apprivoisée") de Shakespeare, avec Diane comme pendant insupportable et entêté de Katharina.

Références filmographiques : **
- "New-York-Miami"
("It Happened One Night"), pour la scène de l'auto-stop mais aussi pour l'ambiance. Ce film des 30's, de Capra, est un road movie entre Miami et New York, prototype de la comédie américaine basée sur la confrontation d'un couple homme-femme de caractères opposés, son efficacité tient surtout dans les
dialogues et la crédibilité des acteurs.
Clark Gable est Peter Warne, beau mâle très galant, très honnête, extrêmement intransigeant, comme il ne devait déjà plus en exister beaucoup
à l'époque (ça vous rappelle personne ? ;-)). Claudette Colbert est une enfant gâtée-pourrie qui côtoie pour une fois des gens simples mais non
dénués de principes, et trouve un certain charme à s'encanailler.

Actrice à remarquer :
- Jane Sibbett
(Diane) tiendra ensuite le rôle de Carol, la première femme de Ross, dans Friends.

Détails, pinaillages, etc... :
- Décalage entre le look Indiana Jones de Sam et le fait qu'il passe son temps dans le purin et le fumier ;-) La production ne l'a pas vraiment épargné sur cet épisode !
- Ironie : Sam passe d'un chasseur de prime à un condamné à mort sur le point de frire sur la chaise électrique !
- Comment Sam a-t il réussi à enlever ses menottes à la fin ?
- En fait, Sam n'a pas "enlevé" les menottes à la fin mais a arraché le barreau (de la véranda) autour duquel les menottes le retenaient. Au moment où il rattrape Diane, il tend nettement les mains, toujours menottées et le barreau pendant.***

___________________

NOTES :
** Source : Interview Scott Bakula "Tonight Show with Jay Leno" (1991)
** Samalia *** Ny Haingo