CHOC EN RETOUR / SHOCK THEATRE - 3.52


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Deborah Pratt Réalisation: Joe Napolitano

Dr Masters: David Proval Butch: Bruce A.Young Tibbie Johnson: Scott Lawrence infirmière Chatam: Lee Garlington

 
Golden Globe - Meilleur acteur dans une série dramatique : Scott Bakula
Emmy (nomination) - Meilleur acteur dans une série dramatique : Scott Bakula
Emmy (nomination) - Meilleur second rôle dans une série dramatique : Dean Stockwell
                       

 

       
 

 

CITATIONS (VF)

 

- Sam, sanglotant : "Je veux pas rester là !!!"

Al : "Oh bravo ! Je peux être vu par les enfants, par les chiens et voilà que maintenant je peux être vu par les déficients mentaux ! Et pourquoi pas par les filles ?!"

Sam : "Vous aviez dit que vous m'aideriez à sortir d'ici ! Je ne me plais pas tellement ici."

Sam : "Qui êtes-vous Monsieur ?
Al : Je suis Al. Je suis ton ami. Je t'ai donné ta toute première chance et tu es la seule personne qui ait cru en moi alors que je n'arrivais plus à croire en moi-même."

Sam : "Je sais pas qui c'est ce Dracula mais en tous cas il m'a collé une de ces soifs !"

Sam : "Où est-ce que t'es passé p'tit gars ? Al ?"

Sam : "Aaaaaaaaaaaal ! Ne me laisse pas !!!!"

LE SAVIEZ VOUS ?

- Jean-Pierre Dorleac (costumier de le série) est le personnage qui dit "Boucher, boulanger, charcutier, épicier c'est toi le boucher !" au tout début en regardant passer Butcher (Butcher signifiant Boucher et/ou meurtrier en VO, le jeu de mot passe à la trappe en VF).

- Dean a eu beaucoup de mal avec la scène musicale : ils ont bien dû faire 8 prises parce qu'il ne se souvenait plus de son alphabet (selon sa propre confession !) **

TRIVIAL QUANTUM

 

Le projet Quantum :
- On voit pour la première fois le Docteur Beeks, psychiatre du projet Quantum Leap, on découvre qu'elle est noire et qu'elle a aussi mauvais goût que le reste de l'équipe pour s'habiller et se coiffer. On peut donc en conclure que c'est un critère de recrutement ;-)
- il est dit clairement que Gooshie est programmeur.

- Dans cet épisode qui se déroule en 1954, Al dit venir de 43 ans plus tard : on est donc en 1997 à Stalion's Gate.
- Al est la seule personne du projet que Sam peut voir holographiquement parce que tous deux sont réglés sur les mêmes ondes. Pour qu'une autre personne soit visible à Sam, il faut qu'elle donne la main à Al. Le procédé pompe néanmoins énormément d'énergie.

- Al peut être vu par les déficients mentaux.

++

 

Les électrochocs

Petite histoire de l'électrochoc :
L'histoire de l'électrochoc fait partie de l'histoire des thérapies de choc qui avaient pour caractéristique d'amener le patient très près de la mort pour le soigner.
Cette "thérapie" fut inventée dans les années 30, dans l'Italie Mussolinienne par le docteur Ugo Cerletti. Les électrochocs furent présentés au départ comme un traitement de la schizophrénie, mais l'on découvrit, dès 1940, que la cible de choix était les dépressions graves, pour lesquelles tous les autres traitements restaient sans effet.
De 1938 à 1960, aux Etats-Unis, les grands hôpitaux publics vont pratiquer l'électrochoc sans se soucier outre-mesure des indications. L'essentiel sera parfois comme dans " Vol au-dessus d'un nid de coucou " ou "Shock Theater" de maîtriser des malades indisciplinés ou peu coopératifs. Les excès vont être tels que les électrochocs seront interdits dans de nombreux états. Les accidents observés, les critiques soulevées par l'aspect systématique du recours aux chocs et surtout l'apparition et le développement des traitements chimiothérapiques entraînèrent le déclin de cette méthode. Ils sont néanmoins toujours pratiqués de nos jours.
Principe : passage d'un courant électrique entraînant une convulsion. Les chocs peuvent varier de 70 à 400 volts.
Une brève anesthésie et une assistance respiratoire sont indispensables avant de déclencher la convulsion par les électrochocs (évidemment en 1950 on les administrait sans anesthésie ni relaxant musculaire) La stimulation électrique dure à peine quelques secondes. Les effets des électrochocs sont comparables à ceux des antidépresseurs, mais leur mécanisme est encore mal compris.
Contre-indications : les électrochocs provoquent une amnésie partielle, certains racontent que des épisodes importants de leur vie étaient totalement sortis de leur mémoire, à tel point que des amis proches leur apparaissent soudainement comme de parfaits inconnus!
L'écrivain Ernest Hemingway s'est donné la mort en 1961 après un traitement aux électrochocs. Quelques jours avant son geste fatal, il confiait à un ami que le traitement avait détruit quelque chose en lui, effaçant une partie importante de ses souvenirs.

LIENS

¬ Script de l'épisode (VO)

 

 

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Samalia

 

Histoire :
Du 3 au 5 octobre 1954, Avonwell, Pennsylvanie. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Sam Bederman, un patient souffrant d'une grave dépression et interné dans un hôpital psychiatrique. Sa mission : empêcher que Tibby finisse à la rue 7 ans plus tard à sa sortie de l'hôpital.
Mais Sam s'est transmuté au moment même où Sam Bederman recevait des électrochocs. Sa mémoire s'en trouve altérée : il ne se souvient plus qui il est et croit être des personnes qu'il a précédemment aidées lors de ses sauts.
Al quant à lui est dans l'obligation d'effectuer la mission de Sam et tente de convaincre Sam de subir un autre électrochoc pour sortir de ce cauchemar.

Personnages secondaires :
- Tibby : il a été abandonné par ses parents alors qu'il était encore enfant. Il souffrait de violents maux de tête qui provoquaient des crises incontrôlables, ses parents l'ont fait interner mais ne sont jamais venu le rechercher : trop d'enfants, pas assez de nourriture.
- Dr Masters : médecin de l'hôpital, il semble plus intéressé par les symptômes que par les malades, il voit en ses patients des objets d'expériences plus que des individus. Néanmoins, il ne dépasse pas les limites et les règles autorisées par la loi.
- Butcher : infirmier violent qui terrorise les malades. Il a administré un électrochoc de 200 volts à Sam Bederman, sans la présence d'un médecin, pour le punir.
- Nurse Chatam : infirmière qui prend soin des patients. Elle a un bon fond mais manque d'autorité et subit passivement la violence de Butcher sans le dénoncer.

- Freddie : élève en médecine, il est le seul à réellement s'étonner de la santé de Sam Bederman, entré pour une dépression et dont l'état s'aggrave subitement.

_____

Un leapee peut en cacher un autre :
Sam au cours de cet épisode prend la personnalité de personnes qu'il a aidées par le passé :
- Samantha Stormer : première femme dans laquelle Sam se soit transmuté (Le chevalier d'Eon), il devait sauver son amie Gloria d'un suicide dû à un échec amoureux. Vivant dans le Michigan et âgée de 26 ans en 1961, elle était secrétaire de direction et voulait entrer avec Gloria dans le programme d'Etude et création. Sam reprend la personnalité là où il l'avait laissée : il pense qu'il est en prison pour avoir frappé Buddy Wright son patron.
- Jessy Tyler : chauffeur de Miss Melny (Miss Melny et son chauffeur), Sam s'est transmuté en lui pour sauver Miss Melny qui devait être écrasée par un train. On en apprend un peu plus sur Jesse : fils de métayers, ses parents étaient esclaves. Il ne sait pas lire, son fils Willie (pasteur) a bien essayé de lui apprendre à lire mais sans succès. Sam pense qu'il est dans cette prison parce qu'il a mangé dans un restaurant de blancs. Là encore il reprend les choses au moment où il les avait arrêtées.
- Herbert Williams, dit "Magic" première classe dans la Marine des Etats-Unis, matricule D195686. Pendant la guerre du Vietnam (1970) il était sous le commandement de Tom Beckett (Leap Home 2). Sam pense être tombé dans une embuscade au moment où Butcher, son tortionnaire personnel, entre dans la pièce où il se trouve. C'est un nouveau système de défense contre les agressions qu'il subit.
- Tom Stratton : première personne dans laquelle Sam s'est transmuté (Le pilote) Tom Stratton était un pilote d'essai qui devait passer la vitesse Mach 3.
- Kid Cody : boxeur qui avait la réputation de perdre volontairement ses matchs. Son contrat racheté par des religieuses, il a finalement gagné pour permettre la construction d'une église ("La main droite du seigneur").
- Jimmy LaMotta : trisomique dans lequel Sam s'est transmuté pour l'aider à se faire accepter de ses collègues de travail et ainsi éviter son internement en maison spécialisée (Jimmy). Choisir Jimmy comme celui qui recevra l'électrochoc n'est pas un hasard, de part son état de trisomique bien-sûr mais aussi parce que c'est un des leapees les plus attachants et émouvants.

___________________

Critique :
L'épisode entier est un astucieux condensé de la série avec une réexplication des règles, une présentation des personnages importants et un retour sur les leaps importants : le premier leapee, le premier noir, la première femme, Jimmy, le sauvetage de Tom et le retour à la maison.
C'est un épisode d'une intensité dramatique extraordinaire qui vous laisse sans voix du début à la fin. Tout en dénonçant les mauvais traitements dans les hôpitaux psychiatriques des années cinquante, cet épisode nous transporte dans l'univers mental de Sam, avec ses joies et ses souffrances. C'est aussi un magnifique éloge de l'amitié qui existe entre Sam et Al. Bouleversant.

Musique :
- Alphabet Song Rap
, par Dean Stockwell en VO (repris sur le CD Quantum Leap).*

Références historiques :
- Les électrochocs dans les 50's, et les traitements controversés de l'époque (voir encadré).

Chronique anachronique :
- Le rap.
- Al parle du futur à Tibby, et notamment de la polution.

Références littéraires / filmographiques :
- Vol au-dessus d'un nid de coucou
(One Flew Over the Cuckoo's Nest) de Milos Forman : On y retrouve l'ambiance, le décor et les personnages (bien que distribués autrement). Le film est tiré du roman de Ken Kesey qui s'est inspiré pour l'écrire de sa propre expérience professionnelle au sein du Service des Vétérans de l'hôpital de Palo Alto en Californie.

Références culturelles :
- Dr Frankenstein
- Dracula

___________________

Acteurs à remarquer :
- David Proval :
Frank the Potato Man dans Picket Fences (High Secret City - La ville du grand secret"), Signore dans "Tout le monde aime Raymond".
- Bruce A. Young : vu dans Jurassic Park 3, l'arme fatale 2, la couleur de l'argent et surtout dans le rôle de Carl Robinson dans Highlander !
- Scott Lawrence : vu dans Murphy Brown dans le rôle de Scott. Il fait aussi la voix de Darth Vader et Anakin Skywalker dans un jeu (ou une série ?) Star Wars.

Détails, pinaillages, etc... :
- Le "oh bravo !" du début de l'épisode est particulièrement inadapté. Je me demande même s'il y est en VO.
- Sam prend une électrocution de 200 volts. Ce qui a pour effet de chasser son ego et de provoquer un vide, vide comblé par les souvenirs des leaps passés. Le problème c'est que Sam n'étant plus tout à fait lui-même, il y a des interférences sur ses ondes cérébrales et le contact avec le futur par le biais de Al risque d'être rompu.
- Sam reste 4 heures en soin. Aujourd'hui, après 20 à 45 minutes, le patient peut généralement retourner chez lui ou à sa chambre d'hôpital.
- Sam s'appelle Sam Bederman, non seulement il a le même prénom mais il a aussi les mêmes initiales : SB. On apprend plus tard que Sam Bederman a une femme mais pas d'enfant
- La scène où l'infirmière Chatam passe sa main sur les tempes de Sam (qui dort) et où il frissonne me glace le sang à chaque fois ! :'(
- Le nom du Docteur, Masters, nous rappelle une autre série chère à Bellisario : Magnum PI.
- Al dit très vite à Sam, qui ne se souvient plus de rien, qui il est. Les circonstances ne sont évidemment pas les mêmes que dans le pilote mais on a vu déjà à plusieurs reprises que les règles établies dans le premier épisode avaient bien évolué.
- Sam fume. Je suis contre le fait de faire fumer ce pôvre Scott Bakula pour des raisons scénaristiques douteuses !!! ;-) En plus il est clairement écrit au mur : "No smoking" ! M'enfin !
- On voit à l'arrière plan passer un patient avec une longue barbe : c'est probablement encore un clin d'il à un des malades de Vol au-dessus d'un nid de coucou. Il y a un personnage qui lui ressemble comme deux gouttes d'eau.
- Il y a encore du rififi dans les dates : Sam transmute en 1954, Al dit qu'il vient de 43 ans plus tard donc 1997.
Sam dit qu'il est Samantha Stormer et qu'il est en 1961. Le docteur précise plus tard que Sam se croit 8 ans plus tard : 1954 + 8 = 1962.
- Tibby bien que voyant Sam tel qu'il est, continue de dire "elle". C'est plutôt bizarre.
- Al dit " Oh bravo ! Je peux être vu par les enfants, par les chiens et voilà que maintenant je peux être vu par les déficients mentaux ! Et pourquoi pas par les filles ?!". En version originale c'est par les blondes et non par les filles, c'est nettement plus marrant et logique. C'est sûrement une blonde qui a fait la traduction ;o)
- Sam dit que la petite-fille de Jessy s'appelle Nelly, dans Miss Melny et son chauffeur c'était Nell.
- L'alphabet de Al est dans les données de Ziggy. Et encore une fois Al chantant est doublé !!
- Problème de raccord lors de la scène du rap : on voit Sam en arrière plan avec les mains sur la grille de la fenêtre puis la seconde d'après il les a sur le dos du lit.
- Trois flash-back seulement au cours de cet épisode rétrospective : un du "Vietnam", un autre de "Leap Home" (avec un magnifique gros plan sur ses yeux verts) et un de "La main droite du seigneur".
- On se demande un peu à quoi sert la présence du Docteur Beeks : elle ne peut être entendue par Sam (ce qui déjà est étrange comme le souligne par ailleurs Sam ;-)) et que de toute façon seul Al parle. Je trouve en plus que son visage est assez inexpressif : elle voit le Docteur Beckett pour la première fois depuis 3 ans et peut-être pour la dernière fois et elle a l'air de ne ressentir aucune émotion.
- Finalement Guy Chapelier s'en sort très bien au doublage car la prestation de Scott en VO était époustouflante ! Une preuve de plus que le doublage de cette série est excellent.
- Al dit (en vf et vo) que Tibby souffre du syndrome de Down, pourtant Tibby n'a aucune des caractéristiques physiques de la trisomie 21 !*

___________________

NOTES :
* Loleap
** Q&A Dean Stockwell - Leapcon 1992