ETRE OU NE PAS ETRE... / THE PLAY'S THE THING - 4.63


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Beverly Bridges Réalisateur: Eric Laneuville

Jane: Penny Fuller Ted: Robert Pine Neil: Daniel Roebuck Joe Thurlow (Leapee): Will Schaub

 

 

CITATIONS (VF)


Metteur en scène :
"Ca sent le renfermé, c'est frigide.
Al : Oh ben ça c'est tout à fait ma troisième femme oh non la deuxième"

Metteur en scène : "Etre ou ne pas être, c'est là la question !
Al : Et moi j'connais la réponse : y's'ras jamais rien c'gars là."

TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
- Craint les chatouilles.
- A voté pour la première fois en 1976, il avait donc 23 ans, lors des élections Carter contre Ford.

Al :
-
Sa 5ème femme rêvait d'être patineuse professionelle pour les JO. Comme elle a échoué lors des sélections, elle s'est mise au patin à roulettes ! Par la suite elle a quitté Al pour un maçon italien...

++

 

La nudité s'est apparentée dans les années soixante à un combat politique.
- "Hair", célèbre comédie musicale, est une critique de la société américaine, trop ancrée dans ses conventions et affirme des revendications hippies pour la paix et la liberté (la guerre du Vietnam est dans tous les esprits). Les comédiens exhibent leurs corps nus en signe de contestation et pour célébrer les retrouvailles de l'être humain avec la nature. Un vent de scandale souffle mais le spectacle remporte un succès sans précédent.
- "Oh Calcutta !"
Dix acteurs jouaient et dansaient nus. C'était une série de sketches érotiques notamment écrits par Samuel Beckett, Dan Greenburg, auteur de comédies à succès, et John Lennon (sous couvert de l'anonymat). Oh Calcutta! allait bien au-delà de ce qu'avait osé Hair et fut vivement critiqué. La vulgarité des sketches notamment fut dénoncée.

 
SONS A TELECHARGER


Sam / metteur en scène (VF) - WAV

 

LA CRITIQUE DE : Samalia

 

Histoire :
9 septembre 1969, New York. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Joe Thurlow, jeune acteur débutant amoureux de Jane Lyndhurst qui vient d'avoir cinquante ans. Sa mission : permettre à Joe Thurlow de réussir sa carrière d'acteur pour lui éviter de finir agent d'assurance.
Mais Sam pense qu'il est là pour aider Jane à accomplir son rêve : devenir chanteuse.
Al quant à lui essaie de persuader Sam qu'en poussant Jane il ne fait que précipiter son destin, un destin pire que la mort : retourner à Cleveland avec son fils.

Personnages secondaires :
- Jane Lyndhurst :
50 ans. Elle a la "crise de la cinquantaine", pense que sa vie est finie, que ses rêves resteront des rêves. Elle retrouve sa jeunesse et sa joie de vivre dans les bras de son jeune fiancé de 25 ans, Joe, acteur débutant qui croit en ses talents vocaux, contrairement à son fils Ted.
- Neil : 30 ans. Ce n'est pas un mauvais garçon mais il a une vision très étroite de la vie d'une femme de 50 ans, en particulier de celle de sa mère. Il estime qu'elle a vécu les plus belles années de sa vie et qu'elle doit maintenant passer le temps qui lui reste à jouer à la grand-mère et à apprendre la peinture.
- Liz : femme de Ted. Etonnée de la relation de sa belle-mère avec un jeune homme de 25 ans, elle est malgré tout un soutient pour Sam. Elle est plutôt ouverte d'esprit et sait trouver les mots pour convaincre son mari de laisser une chance à sa mère de réaliser son rêve.
- Ted : soupirant de Jane, il n'est pas très fin et a la même vision de la vie d'une femme de 50 ans que Neil. C'est d'ailleurs lui qui pousse Ted dans les bras de sa mère. Son entreprise dans l'industrie textile est florissante grâce à la guerre du Vietnam et à la fabrication des uniformes de l'Armée américaine.

___________________

Critique :
Un épisode drôle qui nous offre une bonne vision des années hippies, du mouvement de liberté qui régnait à l'époque en contradiction avec l'horreur de la guerre du Vietnam.

Références historiques :
- Allusion à différentes élections présidentielles : Ford-Carter (1976), Nixon-McGovern (1972), Nixon-Humphrey (1968), Johnson-Goldwater (1964)
- Mouvement Hippie et guerre du Vietnam. [Pour en savoir plus sur les hippies]

Références culturelles :
- The play's the thing :
le titre de l'épisode en VO fait allusion à la pièce de Shakespeare, Hamlet. Dans l'acte 2 scène 2, Hamlet dit : "The play's the thing Wherein I'll catch the conscience of the king", ce qui signifie "La pièce ! C'est là que je piégerai la conscience du Roi." Traduit fort habilement en français pas "Etre ou ne pas être" ;-)
- Laurence Olivier : immortel interprète d'Hamlet et autres pièces de Shakespeare. Il formait avec son épouse Vivien Leigh, à la scène comme à la ville, un couple légendaire.
- Hair et Oh Calcutta ! comédies musicales (voir encadré).
- Boxer boy :
marque réelle de caleçon, "durent toute la vie, jamais démodés".
Ce qui est amusant c'est qu'une des lignes de caleçons porte le nom de "Oh boy!" avec des dérivés comme "Oh boy dreamer", "Oh boy survivor" lol.

Musiques :
- Going Out of my head
, la chanson de Jane qu'on entend dans l'appartement.
- The look of love, Dusty Springsfield (je crois)
- Say A Little Pray For You, Aretha Franklin
- Born to be wild (célèbre grace au film Easer Rider), 1ère chanson dans le Club Black Night.
- My Cherie Amour, lorsque Sam et Jane dansent dans le Club.
- It's the time of the season, toujours dans le club.
- For once in my life, Steevy Wonder, chanté par Jane sur scène et repris en générique de fin.

___________________

Acteurs à remarquer :
- Robert Pine
(Ted) : a eu l'immense honneur de jouer le Lieutenant Thomas S. Magnum, le père de Thomas Magnum dans l'épisode "Home from the Sea" (Record battu), épisode culte de la série et préféré de D.P.Bellisario, toutes séries confondues. A aussi joué dans Enterprise dans le rôle de "Tavin" (épisode 1.17) et était le Sergeant chef dans la série Chip's.
- Anna Gunn (liz) : vu dans le rôle récurrent de Jean Ward, Assistante du District Attorney, dans The Practice.
- Paul Collins : vu dans le rôle récurrent de Nelson dans Jag, Secrétaire de la Marine (SECNAV).

Détails, pinaillages, etc :
- Le prologue du début est différent de celui entendu à la fin de l'épisode précédant.
Dans "La vie ne tient qu'à une chaîne" Sam dit "Au cours de tous mes sauts dans le temps, j'ai atterri sur des chaises électriques, dans des duels au revolver et dans pas mal de lits mais cette fois on dirait que ça va être plus câlin. Merciii !"
Dans cet épisode il dit " Au cours de tous mes sauts dans le temps, j'ai atterri sur une chaise électrique, dans des duels et dans pas mal de lits mais cette fois-ci j'avais l'impression d'être dans de beaux draps" Merciii !"
Evidemment ça ne signifie pas tout à fait la même chose. A noter que Sam fait allusion à un duel au revolver qui n'a pas encore eu lieu.
- La tête de Sam quand Jane lui fait des chatouilles ! lol
- Jane est veuve depuis trois ans, son fils a 30 ans. Elle a menti sur son âge à Jo prétendant qu'elle avait 40 ans et un fils de 19 ans.
- Les tenues de femme enceinte étaient vraiment terriblement monstrueuses à cette époque : le nud est tellement gros qu'on dirait un bavoir !
- La tenue de Sam dans la boite de nuit ressemble vraiment à celle d'un prédicateur enfin sans les splendides lunettes de soleil ;-)
- Le type qui chante à des faux airs d'Iggy Pop
- L'action de la pièce est fort mal filmée : il y a toujours une tête, une poutre, un élément du décor qui empêche de voir les acteurs de plain-pied. Je comprends pas ! ;o)
-
La carte de voeux que Sam regarde comporte un code-barre au dos.


_________________