L'ANGE / IT'S A WONDERFUL LEAP - 4.70


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Danielle Alexandra, Paul Brown (sujet de Danielle Alexandra) Réalisateur: Paul Brown

Angela: Liz Torres Lenny: Jerry Adler Frank: Peter Lacangelo Max (Leapee): Ross Patridge

 
                       

 

           
 

 

CITATIONS (VF)

Angela : "Ouvrez moi la porte jeune homme.
Al : J'oubliais... elle est manchote !"

Al : "Entre nous Sam, cette grosse baleine commence à m'échauffer les oreilles.
Angela : Et lui, il me donne envie de débobiller.
Sam : Dégobiller !
Angela : Quoi ?
Sam : Il me donne envie de dégobiller.
Angela à Al : Vous voyez, vous nous rendez tous les deux malades !"

Al : "Si vous êtes un ange, où est votre auréole ? Sous votre chapeau ?!
Angela : Vous êtes un diable et je ne vois pas vos cornes !
Sam : "1-0 pour l'ange."

CITATIONS (VO)


Al: "They must serve plenty of sweets in Heaven.
Angelita: You're never gonna get there, so you're never gonna know.
Al: What do you mean? Why not?
Angelita: There's a dress code.
Al: Well listen to me, Charo. You're not exactly decked out for the cover of Vogue!
"

TRIVIAL QUANTUM

 

Le projet Quantum :
-
Al peut être vu par les anges !

 

 

 

LA CRITIQUE DE : SammyJo


Histoire :
Du 10 au 11 mai 1958, New York.
Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Max Greem, un chauffeur de taxi qui doit gagner le concours organisé par son patron et ainsi obtenir la plaque de taxi qui lui permettra de travailler à son compte, et de réaliser le rêve de son père Lenny. Cependant, sans l'intervention de Sam, Max tombera dans le coma après s'être fait braquer pour cinquante malheureux dollars.
Mais l'arrivée d'Angela, qui se dit ange gardien, chamboule un peu le brillant duo formé habituellement par Al et Sam puisqu'elle a plus souvent raison dans ses conseils que Ziggy et sa base de données.
Al quant à lui refuse catégoriquement de croire qu'Angela puisse être un ange (peut être parce qu'elle lui a dit que jamais il n'irait au Paradis à cause de son mauvais goût vestimentaire)

Personnages secondaires :
- Angelita Carmen Guadalupe Cecilia Jimenez (dite Angela) : Sam la rencontre un peu brutalement puisqu'il la renverse juste après s'être transmuté à bord du taxi. Elle réussit habilement à se faire inviter chez lui, de manière à toujours garder un oeil sur lui. Elle est portoricaine, fan de West Side Story et danse très bien le Charleston pour quelqu'un qui vient de se faire écraser.
- Lenny Greem : Le père de Max, il a été affaibli psychologiquement par la mort de sa femme trois ans plus tôt et reporte tous ses espoirs dans son fils et dans l'obtention de sa plaque de taxi. Il veut qu'il réussisse là où lui a échoué : être son propre patron.
- Frank O'Connor Jr : Le patron de la O'Connor Cab Company, fondée par son père. Au premier abord, on remarque qu'il est très sarcastique sans pour autant penser qu'il est forcément mauvais, cependant on réalise assez vite qu'il est prêt à bien des choses pour garder ses employés sous ses ordres...
- Cherry : la standardiste du la compagnie.

Critique :
Un épisode pour le moins original, dans lequel le duel quasi constant opposant Al à Angela est très amusant à observer. De plus, la théorie mise en avant et comparant Sam à un ange gardien est très intéressante, renforçant même l'idée que ce serait bien Dieu qui guide les sauts temporels de Sam. [à noter une différence : Angela rachète sa conduite "humaine" futile et égoïste en étant ange gardien, alors que Sam fait presque don de sa vie dans le même but. L'obligation est d'un ordre différent : il y est obligé tant que le programme de retour n'est pas au point, mais à la base, c'est volontairement qu'il a tenté l'expérience, alors qu'après sa mort Angela a été forcé de devenir un ange gardien.]

Musique :
- "Someone to watch over me" (de George et Ira Gershwin) interprétée par Angela au piano. Cette chanson renforce la thématique de l'ange gardien.
- "Somewhere" (West Side Story / Leonard Bernstein et Stephen Sondheim) : chantée par Angela dans l'impasse, près du taxi. ***

Chronique anachronique :
- Sam vante les avantages de la construction de buildings à ses clients et parle d'une tour de verre qui sera construite prêt de chez Tiffany's, avant de réaliser que ses clients n'étaient autres que le jeune Donald Trump et son père...
Il fait très probablement référence à l'une des Trump Towers, dont plusieurs sont situées dans ce coin (angle de la cinquième avenue et de la 56ème rue si je ne m'abuse). L'une d'elle est particulièrement impressionnante, en verre noir à
l'extérieur avec des décrochements dans la façade abritant des petits arbres, elle a un hall immense tout en marbre rouge, et des galeries de commerces de grand luxe s'étagent dans un patio haut d'une dizaine d'étages avec une cascade au milieu... Un poil excessif, mais ça a de la gueule ! *

Références culturelles :
- West Side Story : comédie musicale préférée d'Angela (pas encore un film en 1958), pour laquelle elle aurait des places. Etant portoricaine, elle se sent sûrement concernée par l'intrigue.
- Le Charleston dansé par Angela. C'est l'une des danses d'origine américaine les plus populaires de l'entre-deux guerre. Inspirée d'une danse pratiquée par la communauté noire de Charleston (Caroline du Sud), elle s'impose aux Etats-Unis avec la comédie musicale "Runnin' Wild" (1923) et en France avec Joséphine Baker dès le milieu des années 1920. Elle se danse en solo, à deux ou en groupe, sur un rythme endiablé. Elle est fondée sur des déplacements du poids du corps d'une jambe à l'autre, genoux légèrement fléchis et pieds tournés vers l'intérieur. [Cette danse confirme bien qu'Angela a vécu dans les années vingt].
-
Carmen Miranda (que Al compare à Angela, "sans les bananes et le chapeau" ;-)
Carmen Miranda, on y avait d'ailleurs déjà eu droit dans Miss Sucre en poudre (et cette fois il y 'avait bien le chapeau de bananes !) ***
- Vogue (Al fait référence à la couverture du magazine). ***

Références filmographiques :
- Une vie magnifique
(It's a wonderful life, Frank Capra, 1946) : dans lequel un ange nommé Clarence ouvre les yeux d'un businessman sur l'importance des choses. (C'est d'ailleurs à cause de lui, que les anges semblables à Angela (qui sortent un peu de l'ordinaire) ne sont plus pris au sérieux.)
- Retour vers le Futur (Robert Zemeckis, 1985) : Quand Cherry est invité à dîner par Frank Jr, elle lui rétorque qu'elle a mieux à faire, se laver les cheveux.
- Miracle sur la 34ème rue, rue dans laquelle ils sont quand Sam renverse l'ange et elle s'exclame : "c'est un miracle" (je cite de mémoire). **

Acteurs à remarquer :
- Liz Torres
[IMDB] (Angela) est une grande actrice de télévision, sa filmographie est assez impressionnante, on peut d'ailleurs la retrouver en ce moment dans Gilmore Girls. Elle a participé à Urgences, Ally McBeal entre autres.
- Jerry Adler [IMDB] (Lenny) a également à son actif de nombreuses apparitions dans des séries télévisées. On a pu le voir dans Mad about you, ou plus récemment dans les Sopranos.

Détails, pinaillages, etc... :
- Pourquoi Angela est un ange ? Démonstration en plusieurs étapes :
> Elle est toujours en train de parler de miracles.
> Elle sait plus de choses que Al et Ziggy réunis.
> Elle chante "comme un ange".
> Elle ne mange ni ne boit quoi que ce soit.
> Ziggy n'a aucun renseignements sur elle au début, puis découvre qu'une chanteuse nommée Angelita habitait Harlem dans les années vingt, et qu'elle est morte en 1928.
> Angela veut dire ange en espagnol (et Angelita, petit ange, mais elle a "profité").
> Elle se fait renverser par le taxi et se relève sans la moindre égratignure.
- Quand Sam demande à Al l'heure exacte à laquelle a lieu l'agression de Max, il lui demande à quelle heure il se fera tuer. Alors que ce dernier tombe dans le coma suite à l'agression, pas techniquement mort. (enfin c'est pas loin quand même c'est vrai.)
- Angela meurt en passant une audition, elle est passée à travers le plancher.
- Au début de l'épisode, Sam a une théorie amusante disant qu'il serait là pour réparer les cafouillages des anges gardiens maladroits...
- Le titre anglais de l'épisode "It's a wonderful Leap" est une référence directe au film mentionné par Sam et mettant en scène l'Ange Clarence : "It's a wonderful life.
"
- C'est tout de même étonnant que ce soit Sam qui croit aux anges et non pas Al ! ***
- Angela dit "oh bravo" quand Al découvre qu'elle est morte en 1928. ***

NOTES :
* Frédéric ** Samalia *** Loleap