LA MALEDICTION DU PHARAON / THE CURSE OF PTAH HOTEP - 4.72

Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Chris Ruppenthal Réalisateur: Joe Napolitano

Ginny Will: Lisa Darr Mustafa: John Kapelos Dale Conway (Leapee): Rodger LaRue

 
                       

 

         
 

 

CITATIONS (VF)


Al, qui n'aime pas les chameaux mais toujours les jolies filles : "Ben qu'il est laid ce cheval. Ben qu'elle est belles cette jeune personne."

Al, parlant d'une ex : "Y avait pas que son nez qui aurait changé la face du monde."

Al, méfiant : "Moi à ta place, je dormirais en gardant l'oeil ouvert cette nuit."

L'expérience de Al, lui sert à "garder la tête froide quand les voyants clignotent." Et il se met à hurler.

CITATIONS (VO)


Al:
"I'm a hologram, I'm not a vampire bat!"

LE SAVIEZ VOUS ?

 

Tout avait été fait dans cet épisode pour le "crédibiliser" aux yeux de l' Egyptologie, avec un spécialiste de Berkeley spécialement engagé comme consultant pour la supervision des cartouches (hiéroglyphes) apposés comme décor aux parois de la tombe.... mais c'était sans compter sur l'esprit farceur des peintres de la prod. : si on regarde bien, on aperçoit également les langues des Rolling Stones, un pharaon fumant une cigarette et même Bart Simpson ! ;-) *

TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
- Quand il était petit, Sam croyait que les pyramides d'Egypte étaient ce qu'il y avait de plus vieux sur la Terre. En s'y intéressant, il avait l'impression de voyager dans le temps et de "passer de l'autre côté". Prémonitoire ;-)

- Lit les hiéroglyphes.
- A fait une thèse sur Ptah Hotep

Al :
- Al est claustrophobe et superstitieux. Il croit donc aux malédictions.
- Il a eu une copine égyptienne qui se prenait pour la réincarnation de Cléopâtre.

Le projet Quantum :
- Ziggy reçoit un programme d'Egypte et cela provoque des interférences avec ses propres programmes. Même la porte du caisson a du mal à fonctionner.

 
++

 

La Vallée des Rois.
A partir de la 18ème dynastie (16ème siècle avant JC), et durant tout le nouvel empire, les pharaons ne se feront plus enterrer dans des temples ou des monuments dédiés à leur dernier voyage. C'est de l'autre côté du Nil, sur la rive Ouest, le pays de l'Au Delà, que Thoutmosis 1er et tous les pharaons qui lui succéderont vont décider de se faire enterrer.
Et là, plus de monument colossal comme les pyramides de Giza, ni même de Mastabas utilisés sous l'Ancien Empire. On privilégie les caveaux creusés à même la roche, et dont l'accès sera scrupuleusement rebouché et camouflé. La principale motivation était sans doute d 'échapper aux pilleurs de tombes dont les premiers, contrairement à ce que l'on pense souvent, étaient contemporains de leurs pharaons.
Les hypogées (tombes creusées dans le roc) atteignent parfois des dimensions impressionnantes (près de 200 mètres), mais le plus extraordinaire, ce sont les peintures qui couvrent toutes les parois, plafond compris. Ahmosis 1er est le fondateur de la 18ème dynastie qui dura deux siècles. Ses successeurs les plus connus sont : Amenophis 1er, Touthmosis 1er et sa fille, Hatshepsout, une des rares femmes pharaons. Son neveu, Touthmosis III lui succède. Viendront encore Amenophis II. Amenophis IV sera le pharaon hérétique Akhenaton.

 
++

 

Le barrage d'Assouan.
Depuis 1971, soit depuis 25 ans, un grand lac artificiel fournit aux Egyptiens la certitude qu'ils auront de l'eau au cours de l'année : de l'eau pour boire, pour irriguer leurs champs, pour leur industrie. Ce barrage gigantesque achevé en 1970 a nécessité le déplacement de plusieurs villages et du temple d'Abou Simbel.
Il s'agit du lac Nasser, long de 500 km, dont 150 situés au Soudan. Depuis 1971, le grand barrage d'Assouan retient à cet endroit les eaux du Nil, qui proviennent à 85 % des hauts plateaux éthiopiens. De là défluent régulièrement 55 milliards de mètres cubes d'eau qui passent dans le barrage.
Mais le prix à payer est un déséquilibre écologique majeur de tout le pays.
En supprimant les crues, on supprime le dépôt de limon qui fertilisait les terres. La compensation en engrais chimique est plus préjudiciable pour l'environnement et beaucoup plus onéreuse.
La taille du lac Nasser a également influencé le climat qui devient plus humide (formation de nuages par évaporation), ce qui est très préjudiciable à nombre d'édifices multi-millénaires.

 

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Xeen


Histoire :
Le 2 mars 1957, près de Louxor en Egypte.
Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau d'un professeur d'archéologie qui est sur le point de faire la découverte de sa vie. Il doit lui sauver la vie et celle des membres de l'expédition.
Mais, pour ce faire, il doit battre de vitesse la tempête de sable qui s'annonce. C'est sans compter sur la malédiction de Pharaon qui s'abat sur l'expédition.
Al quant à lui est bien trop occupé à gérer sa peur panique pour apporter une grande aide logistique à Sam alors que même Ziggy est en difficulté.

Personnages secondaires :
- Dale Conway : professeur d'Université en archéologie au Kansas. Il fait une campagne de fouilles en Egypte pendant ses vacances.
- Ginny Will : archéologue de renom international. Egyptologue à l'Université de Brown (Providence-Rhode Island)
- Dr. Mustafa El Razul : conservateur du département d'archéologie du Musée de Louxor.
- Ali et Gamal: les deux assistants locaux.

Critique :
Un épisode mineur de la série, d'ailleurs à moitié convaincant. Le personnage de Al est outrancier et l'intrigue prévisible. Les scénaristes avaient ici la chance de pouvoir montrer Sam Beckett dans l'exercice d'une de ses passions mais ils ont raté le coche. Dommage.

Musique :
Musique d'horreur gothique totalement inappropriée.

Références historiques :
- La découverte du tombeau de Toutankhamon par Howard Carter le 22 novembre 1922 et la malédiction du pharaon qui décima toute l'équipe au fil des années.

Chronique anachronique :
Sam fait allusion à un papyrus découvert en 1963.

Références littéraires :
"La lettre volée" de Edgar Allan Poe

Références culturelles :
- L'Egypte ancienne (voir encadré).
- Le barrage d'Assouan (voir encadré).
- Toutankhamon et son "découvreur" Howard Carter, le 22 novembre 1922 (à cause de la fausse porte dans la première chambre.
- Séthi 1er (19ème dynastie).
- Les techniques d'embaumement (il n'y a pas de vase canope à côté de la momie, ce qui semble accréditer la thèse que Pharaon avait la ferme intention de revenir parmi les vivants.)
- Le Kâ (ou âme).

Références filmographiques :
- "La Malédiction de la momie"
de Leslie Goodwins en 1944 avec Lon Chaney
- "La momie" de Karl Freund avec Boris Karloff, David Manners et Zita Johann - 1932. performance de Boris Karloff dans le rôle de Imhotep/Ardath Bey)
- Indiana Jones :-) **
- La vallée des Rois/Valey of the Kings (1954) : vents de sables dans le désert, archéologues, pilleurs de sépultures et Pharaon Ra-Ho-Tep... **

Acteurs à remarquer :
- Lisa Darr
(Ginny) a joué dans Murphy Brown sans rencontrer SB. Elle a interprété un personnage récurrent dans Ellen et de nombreux rôles dans Arabesque, Urgence, NYPD Blue, Xfiles et Profit.
- John Kapelos (Mustafa) est apparu dans Arabesque, Xfiles, The West Wing, The Practice, Lois et Clark entre autres.

Détails, pinaillages, etc... :
- Dans l'accroche, Sam disait : "Si un homme ose profaner la tombe, la mort s'abattra sur lui.". Au début de l'épisode, cela devient "Quiconque troublera la tombe du Pharaon, la mort l'engloutira.".
- Au début de l'épisode, les deux archéologues se tutoient. Après le générique, ils se vouvoient.
- Les chameaux réagissent au passage de Al.
- PTAH HOTEP serait un pharaon de la XVIIIème dynastie. Si son tombeau est à côté de Louxor, il ne peut pas être inondé lors de la création du barrage d'Assouan qui se trouve bien plus au Sud, mais cela signifie qu'il n'est pas dans la Vallée des Rois, où se trouvent tous les tombeaux des Pharaons de la Dynastie. (voir encadré).
- Sam Beckett a écrit une thèse sur ce pharaon et lit couramment le hiéroglyphe (voir aussi Star Crossed). Il déchiffre la phrase suivante : "Puissent Nephtys et Isis guider mon chemin".
- La chambre contient abondance d'artefacts : des statues d'Anubis, de Hathor, de gardes nubiens, d'Horus, de Bastet. L'oeil d'Horus et une représentation de Pharaon tenant l'ankh, symbole de prospérité sont également représentés sur la paroi entre autres.
- Le canari de Dale meurt comme celui de Howard Carter était mort (mauvais présage). Il s'appelait Jerry Lee (probablement en hommage à Jerry Lee Lewis ;o)
- Le coeur de Ptah Hotep est un scarabée en diamant de la taille d'un oeil de boeuf qui possède des pouvoirs magiques.
- Al soupçonne tout le monde, Ginny soupçonne Dale, Mustafa soupçonne les assistants. Sam parle de coincidences.
- La chronologie de la malédiction (l'oiseau, le cobra, le scorpion, la voiture, l'explosion).
- Joe Napolitano a réalisé 12 épisodes de la série.

- j'ai très nettement vu quelque chose qui n'existait absolument pas il y a 3500 ans. Quand Sam et Rassoul ouvrent le sarcophage, ils "enlèvent les fixations". Je ne pensais pas que ces fixations pouvaient ressembler aussi fidèlement à des boulons de 18, en acier inox, à tête hexagonale, dignes de Gustave Eiffel... Même si Sam fait tout son possible pour les cacher dans sa main, on voit très nettement le filetage, et la tête à 6 pans...***
- Début de l'épisode, plan général en contre plongée : Al se promène sur le chantier des
fouilles et reluque la collègue de Sam. Là, on voit très nettement son ombre pendant un bon moment. ***

___________________

NOTES :
* interview de Cameron Birnie - Louis Chunovic, "The Quantum Leap Book"

** Loleap *** L'Amiral