RETOUR DE GUERRE / NOWHERE TO RUN - 5.77


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Tommy Thompson Réalisateur: Alan J.Levi

Sgt William Johnson: Michael Boatman Kiki Wilson: Jennifer Aniston Cdt Hartig: Norman Snow Holt: Gene Lythgow Ronald Miller (Leapee): Michael Carpenter

 

 

CITATIONS (VF)


Hartig : "Je sais qu'à l'instant vous êtes sceptique mais au bout du compte vous trouverez que le prix en valait la peine.
Sam : Je sais pas, je manque un peu de hauteur pour en juger."

Kiki : "Vous avez une ligne très longue, assez longue pour deux personnes.
Sam : peut-être même plus.
Kiki : Vous n'êtes pas ici à cause d'un accident, vous êtes en mission. On a besoin de vous."

Julie : "C'est drôle, j'ai l'impression de revivre notre première rencontre.
Sam : Oui. Moi aussi ça me fait le même effet."

CITATIONS (VO)

 

Kiki: "This is incredible, I've never seen a lifeline this long, you've got enough here for two people.
Sam: Maybe more.
Kiki: This isn't an accident that you're here, someone needs you."

Al: "The '60's... it's a miracle any of us got out alive."

Al: "They're gonna build a wall... in Washington... and they're gonna carve all these names in it of all the victims of this lousy war. Don't add another one to it, huh? There're so many, there's too many."

 

TRIVIAL QUANTUM

 

Le projet Quantum :
-
Sam n'a que l'apparence de la personne qu'il remplace : en cul de jatte s'il se met debout sur ses propres jambes, bien présentes, il donnera l'impression de flotter au dessus du sol !

 

++

 

Mémorial des vétérans du Vietnam
Ce monument fut inauguré en 1982. Il est dédié aux victimes de la guerre du Vietnam. Il est constitué de 2 blocs de granit noir formant un V et sur lesquels sont gravés les noms des 58 000 morts de la guerre. Cela commence par la première victime en 1959 et se termine avec la dernière en 1975. A proximité se trouve une autre statue représentant 3 soldats.

 

++

 

1968 : mouvement de contestation et Vietnam
1968 a été une année marquée par de très violents combats, la bataille de Khe Sanh et l'impact de l'offensive Tet, l'attaque surprise de Saïgon et autres centres urbains pris par les commandos Viet Cong. Ces jours tragiques, avec des pertes énormes, marquent le début de la fin des forces américaines aux Vietnam et l'impossibilité d'une victoire. La Guerre du Vietnam sert de catalyseur aux mouvements de contestation, qui enflamment aussi le reste du monde. Finalement le 31 mars 1968, le président Johnson décide de stopper les bombardements sur le Nord Vietnam et de lancer des négociations.

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Samalia

 

Histoire :
10 août 1968, San Diego, hôpital de vétérans. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Ronald Miller, vétéran de la guerre du Vietnam, amputé des deux jambes. Sa mission : empêcher le suicide de Billy Johnson, son compagnon de chambre, qui préfère la mort à la paralysie.
Mais Sam doit aussi sauver le mariage de Ronald et montrer à sa femme que, bien qu'il ait perdu ses jambes, la vie peut encore être belle.
Al quant à lui est très sensibilisé par le sort de Billy qui lui rappelle que le retour au pays n'est pas forcément synonyme de bonheur.

Personnages secondaires :
- Sergent William "Billy" Johnson :
il a eu la moelle épinière sectionnée lors d'un combat au Vietnam et est totalement paralysé. Il n'accepte pas son état et repousse tous ceux qui l'aiment dont sa femme : il est plus facile de mourir quand on sait qu'on ne laisse personne derrière soi pour pleurer.
- Kiki Wilson : bénévole à l'hôpital des vétérans, elle y vient pour passer son temps utilement en attendant le retour de son petit frère Robert Allan Wilson qu'elle a élevé. Il fait partie d'une force spéciale rattachée à la CIA et chargée d'assassinats politiques, de propagande Il a disparu au cours d'une mission.
- Commandant James Hartig : surnommé le "bouledogue" ou le "rat", tous les patients doivent subir son "interrogatoire" à leur arrivée dans l'hôpital. Les blessés semblent pour lui des statistiques mais il veut finalement les aider de son mieux.
- Holt : caricature de surveillant d'hôpital, il est frustré de ne pas avoir pu défendre son pays au Vietnam (il a été réformé parce qu'il avait les pieds plats) et se venge en faisant de cet hôpital "sa jungle". Complètement frappé.
- Julie Miller : femme de Ronald. Elle n'accepte pas la mutilation de son mari et ne parvient même pas à le regarder.
- Carol : femme de Billy, elle aime profondément son mari mais celui-ci la repousse.

Critique :
Après Leap Home qui nous montrait l'enfer des combats, MIA qui s'attardait sur la douleur de ceux qui attendent, cet épisode nous montre un autre aspect de la guerre du Vietnam : le retour au pays. La plupart des combattants pensaient qu'ils quittaient l'enfer en quittant le Vietnam mais un autre enfer les attendait chez eux : le regard de leur famille, le retour à la réalité d'une vie normale après avoir vécu l'horreur. On voit tout cela à travers le regard de Billy, qui bien que représentant un cas extrême est un exemple des conséquences de la guerre à l'échelle d'une famille. L'épisode est juste et ne sombre jamais dans le mélodrame.

Musique :
- Eve of destruction,
Barry McGuire [paroles]
- Solo de guitare style hard rock (en fond dans le bar)

- Blowin' in the Wind,
Bob Dylan [paroles]
- Un rock quand Billy traverse les couloirs pour aller à la piscine.

Références filmographiques :
- Voyage au bout
de l'enfer pour l'amitié et les conséquences psychologiques de l'épreuve du feu. Voyage au bout de l'enfer est avant tout une histoire d'amitié entre des ouvriers métallurgistes de Pennsylvanie - Robert De Niro, John Savage et Christopher Walken, unis dans l'enfer de la guerre du Vietnam. De retour chez eux, leurs familles se retrouvent confrontées à leur détresse psychologique.
- Né un 4 juillet d'Oliver Stone, avec Tom Cruise. Inspiré d'une histoire vraie ce film suit le parcours d'un jeune adolescent parti comme fervent volontaire à la guerre du Vietnam et qui, de retour chez lui devient un ancien combattant meurtri et aigri qui ne reconnaît plus le pays pour lequel il s'est battu.

_______________

Références culturelles :
- Le mouvement hippie :
représenté dans le bar par la chanteuse, les chansons, le type qui renverse un verre sur Sam et en voyant ses jambes dit "peace !" ("Peace and love" étant le slogan des hippies)
- Lazare : mort ressuscité par Jésus
- Mémorial des vétérans du Vietnam (voir encadré).

Références historiques :
- la guerre du Vietnam :
1968, la remise en question. Des images d'archives d'une émeute, probablement une manifestation anti-guerre réprimée sont passées au cours de l'épisode (voir encadré)
- Seconde guerre mondiale (1939-1945)
- Guerre de Corée (1950-1953)
- Guerre du Golfe (1991).

Acteurs à remarquer :
- Michael Boatman (Sgt William "Willy" Johnson), Carter Heywood dans Spin City et, curieuse coïncidence, Samuel Beckett dans China Beach.
- Jennifer Aniston (Kiki Wilson), plus connue pour son rôle de Rachel Green dans Friends.

Détails, pinaillages, etc :
- Pour la première fois depuis le début de la série, Al arrive dès les premières secondes du leap, avant même que Sam ne dise "Oh bravo". Il était d'ailleurs déjà là lors de la fin de l'épisode précédent.
- A noter encore une fois la différence entre le leap de fin d'épisode et le leap de début. Al arrive seulement après le délire de "Baxter" et l'intervention de Holt.
- Ronald a 26 ans, il est capitaine de marine, envoyé deux fois au Vietnam avant de perdre ses jambes dans un champ de mines. Il était en poste à Khe Sanh (voir encadré). Il doit avoir 3 fils dont l'un d'entre eux sera marine et sauvera tout un régiment durant la guerre du Golfe.
- D'après le Commandant James Hartig la guerre du Vietnam aurait été moins meurtrière que la seconde guerre mondiale et la guerre de Corée : 71% de survivants en 1945, 74% en Corée, 85% au Vietnam. Et selon lui grâce à la technologie.
- Billy compte les trous du plafond pour tromper son ennui : 16 412 trous.
- Scott Bakula met ses jambes de telle façon sur le fauteuil qu'on arrive, selon le plan choisi, à croire qu'il est vraiment amputé.
- Sam joue avec le feu plusieurs fois : la première fois il dit à sa supposée femme, Julie, qu'elle a changé de coiffure ce qui s'avère vrai. La deuxième fois il a moins de chance : sa robe n'était pas si neuve que ça ;o)
- Le bar où lui et Julie dînent est le Rafer's place
- Quand Julie visite Sam dans sa chambre elle le trouve avec Kiki. Elle serre la main de la jeune femme qui était en train de masser Sam et s'essuie les mains avec un mouchoir. Elle range le mouchoir et le plan d'après le mouchoir a logiquement disparu sauf qu'il revient comme par miracle le plan suivant.
- C'est même pire que ça parce que cette jolie dame s'essuie sur la veste de son tailleur repliée sur son bras, jamais une fille des années 60 habillée comme elle n'aurait fait ça ! Jamais ;-)*
- Un gros plan amusant de Al dans la piscine : celui-ci fume son énorme cigare devant le panneau "no smoking".

____

NOTES :
* Xeen