AU DOUZIEME COUP DE MINUIT / KILLIN' TIME - 5.78


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Tommy Thompson Réalisateur: Michael Watkins

Carol Pruitt: Connie Ray Leon Stiles (Leapee): Cameron Dye Gushie: Dennis Wolfberg Shérif Hoyt: Jim Haynie Grimes: Joseph Malone prostituée: Carolyn Lowery

 

 

CITATIONS (VF)

 

Al : "Je vous féliciteGushie ! je vous embrasserais si vous n'aviez pas mauvais haleine."

Al : "Qui m'a appelé ?
Gushie : C'est moi, Gushie.
Al : Gushie ? Mais où êtes vous ?
Gushie : je suis juste en face de vous... vous ne me voyez pas ?
Al : Si je vous voyais est-ce que je parlerais au trottoir ?!
Gushie : je crois que Ziggy n'a pas tout à fait réussi à nous mettre sur la même longueur d'onde.
Al : je prends ça comme un compliment."

Carol : "Tout cela n'a pas de sens.
Sam, soupirant : Bienvenue dans mon univers."

Stiles : "Ca dépend de qui ?!
Gushie : En réalité chacun peut l'appeler comme il veut... vous êtes croyant ou pas ?"


CITATIONS (VF)



CITATIONS (VO)


Sam: "Gushie ?!? Why are you fading in and out like that?"

Al: "That's a bulletproof vest. Never track a psychotic killer without one."

Al: "A couple of nights in bed with a hot nurse and I'll be fine."

TRIVIAL QUANTUM

 

Al :
- A une décapotable rouge vif équipée d'un système vidéo holographique relié vocalement à Ziggy.

Gushie :
- Suivant les bons conseils de l'Amiral et suite au vol de son ancien véhicule, Gushie a fait équiper sa nouvelle voiture (bleue foncée) d'un système de répérage. Ziggy s'est connecté au système et retransmet les signaux émis directement sur le handlink.
- Semble particulièrement lunatique : en voyant le Leapee, il l'appelle "docteur Beckett" !

Le projet Quantum :
-
Date courante de Stalion's Gate : 1999.
- Le parking du complexe est au 10ème étage. L'ascenseur indique qu'il y a encore un ou plusieurs étages inférieur(s) au coeur du complexe.
- Ziggy peut mettre en phase le cerveau de Sam avec un autre individu que Al. En l'occurrence ici, Gushie.
- Le handlink fonctionne également a l'extérieur du complexe. Il y a au moins deux handlinks en circulation (sans compter celui resté en 1945) vu que Gushie et Al en ont chacun un.
- L'accès à la Salle d'Attente se fait par un sas octogonal. La pièce est surélevée. Tous les sas sont octogonaux.
- Phénomène de fading : interférences chroniques de la projection holographique (image/son) dues à une légère désynchronisation des ondes du Leaper et de l'hologramme. To fade en anglais signifie disparaître.
- On apprend que l'hologramme peut tout à fait être centré sur le présent alors que Sam est dans le passé : Gushie entre ainsi en contact avec Al alors à l'extérieur du complexe.

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Loleap


Histoire :

18 juin 1958, Pine County, Oklahoma. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Leon Stiles, un criminel en fuite qui vient de prendre en otage une mère et sa petite fille à leur domicile. Sa mission est d'empêcher que les événements ne tournent au tragique, aussi bien pour lui que pour ses captives.
Mais l'affaire se complique dès le début alors que le Leapee s'échappe de la salle d'attente.
Al quant à lui laisse son rôle d'observateur à Gushie pour poursuivre et tenter de ramener sain et sauf le dangereux fuyard.

Personnages secondaires :
- Carol Pruitt : Mère divorcée, elle a décidé de reprendre ses études et se prépare à passer son diplôme de médecine. Son ex-mari avait enterré ce vieux rêve en faisant d'elle une bonne petite épouse.
- Beckie Pruitt :
Fille de Carol.
- Leon Stiles :
36 ans, illettré. A assassiné 8 femmes dans 3 Etats différents. Lors de sa fuite, il a également tué 2 assistants du shérif, le 3ème, Collins, décédera sur le billard. Abandonné à la naissance il a suivi le parcours classique du gars qui va filer une très mauvaise pente (familles d'accueil, maison de redressement, etc)
- Shérif John Hoyt :
Stiles a tué sa fille en tentant de fuir. Il est profondément partagé entre les obligations de l'insigne et son instinct paternel de vengeance.
- Adjoint Grimes :
Etonnant qu'il reste encore un adjoint debout après le carnage de Stiles... Grimes appréhende que son supérieur ne fasse une bêtise.
- Prostituée :
Elle aime son travail ;-)
- Le Caporal :
Le garde qui braque son arme sur Stiles.

Critique :
A peine sorti de LHO et voilà que Sam doit une nouvelle fois enfiler la peau du "bad guy" ! S'il garde ici la tête froide, Sam a bien du mal à contenir les haut-le-coeur que la situation et le rôle lui font ressentir. Emouvant, l'épisode est aussi riche d'informations sur l'envers du décor, une bonne partie de l'intrigue se déroulant autour de Stalion's Gate en 1999 ; et l'Amiral de prouver toute sa valeur dans le feu de l'action.

Musique :
- Musique du clip sur l'écran lorsque Stiles tire dans le miroir (reprise en générique de fin).
- Cette musique qui est reprise en générique de fin et au cours de l'épisode ressemble a une version remixée de  "Sadness" d'Enigma.****

Références historiques :
- Spoutnik
(infos télés). Spoutnik, qui signifie "compagnon" en russe, fut le premier satellite artificiel lancé dans l'espace le 4 octobre 1957 [plus d'infos].

Références espace-temps :
Le voyage dans le temps est au coeur de l'intrigue. Le temps, son rythme, ses conséquences sont omniprésents dans l'espace (qui plus est restreint) où Sam a atterri :
- La pendule à balancier (présence visuelle mais également sonore). La pendule sonne les 11 heures lorsque Beckie est relâchée
- Le calendrier mural
- L'agenda posé sur le bureau avec la date du jour
- La montre de Carol
- L'ultimatum "minuit, l'heure du crime", instant fatidique où Stiles devra avoir repris sa place.
- Contraste des rythmes et inversion des rôles : cette fois c'est Al qui doit agir tandis que Sam est réduit à l'attentisme. Observateur, il n'a qu'une fenêtre pour voir ce qui se prépare à l'extérieur. Sam fait les cent pas à huis-clos tandis que l'Amiral bénéficie d'une lattitude de mouvement très ouverte, menée à fond de train au volant de sa ferrari.

_____

 

Références futuristes (1999) :
- La mode :
On l'avait déjà vu dans dans le Pilote et dans Bond en arrière : les vêtements et autres accessoires clignotant sont tendance. On peut néanmoins suggérer que l'accumulation prononcée de ces artifices dénote une certaine vulgarité, possible indicateur d'un rang social (la robe de la prostituée n'est pas sans rappeler les illuminations de Noël !). Ajouter à cela les excès de son maquillage sur tout le visage, mais pas n'importe quel maquillage : celui-ci se mange ;-)
- Pouvoir d'achat : Pour ceux que ça intéresse de se tenir au courant de l'évolution des tarifs, la passe est cotée à 200 $ en 1999 ;-) On constate d'ailleurs que tapiner dans la rue permet d'avoir un appart super équipé (soit le métier est lucratif soit le confort matériel est vraiment accessible à tous)
- La déco : Un futur très kitsch avec chapelet de néons fluos et objets luminescents...
- La technologie du "tout-vocal" ("lumière !", "plus tamisé !", "bar !", "miroir !") et du tout électronique ("la voie de droite est réservée aux véhicules équipés d'un dispositif électromagnétique" avec le panneau routier qui mentionne "electro-magnetique vehicules only" lorsque Stiles se gare).

Références médicales :
A placer dans une conversation à l'occasion, ça fera toujours son petit effet
;-)
- Les 4 lobes des poumons
sont : le lobe supérieur droit, inférieur droit, supérieur gauche et inférieur gauche
- Les os du pied : phalange, métatarsien, cunéiforme, scaphoïde, cuboïde, astragale, calcanéum.

Références culturelles :
- K2000
(1982-86) pour l'équipement de la voiture d'Al. On s'attend presque à ce qu'il appelle Ziggy "Kitt"... plutôt amusant d'ailleurs quand on pense que Kitt était doublé en français par... Guy Chapelier ! Compte tenu de leur caractère de cochon avéré, Kitt et Ziggy feraient certainement un joli couple
;-)
- La voiture d'Al n'est autre que la Ferrari 308 GTS de Magnum PI...du même producteur. D'autre part vous ne trouvez pas que Stallion"s Gate ressemble beaucoup à la base secrète d'Airwolf... encore une fois, même producteur.****

Références filmographiques :
- The Desperate Hours
avec Humphrey Bogart ou son remake le Cimino de 90 avec Mickey Rourke et Anthony Hopkins, intitulés tous les deux La maison des otages en français.*

Acteurs à remarquer :
- Jim Haynie (shérif) :
Major dans "l'Etoffe des héros" (1983)
- Beverly Mitchell
(Beckie) : Grace dans "The Crow, la cité des anges" et Lucy dans la série 7 à la maison***
- Dennis Wolfberg
(Gushie, encore et toujours).

Détails, pinaillages, etc... :
- A ranger dans les affaires non classées : comment Stiles a-t-il bien pu se procurer une arme dans la salle d'attente ?
- Pour une fois qu'on voit Al dans son "élément", il est tout de noir vêtu ! C'est fou ce que la sobriété vestimentaire le rend plus sexy :-) On notera d'ailleurs le contraste avec la tenue inversement blanche du shérif.
- Stiles est pieds nus pendant tout l'épisode.
- Dans la VF, le "handlink" a enfin trouvé une traduction satisfaisante : Al l'appelle le "transmetteur".
- En VO, la prostituée qualifie le handlink de "flashing gizmo" (truc/trucmuche/gadget clignotant).*
- Sam déroge une nouvelle fois à la sainte règle de ne jamais révéler sa réelle identité.
- Grosse boulette de traduction : en français Sam dit à Carol que le projet Quantum a été réalisé en 1999, et non pas 1995. En VO : "In 1995, I created a secret governement project called Quantum Leap."*
- Ca se lit sur son visage, Sam n'a pas l'air ravi (ou rassuré ?) que Gushie doive remplacer Al ! La façon qu'il a de soupirer quand Gushie lui parle n'est pas moins expressive ;-)
- Qui a dit qu'Al n'était pas un gentleman ? Lorsqu'il s'adresse à la prostituée, il l'appelle "jeune fille" (mais en VO... il ne l'appelle pas !*) Et comble du comble le voilà qui refuse même ses avances pour aller remplir son devoir.
- Décidément, Leon semble être un prénom de mauvaise augure... ça me rappelle un film ;-)
- Problème : si mettre un autre observateur est possible, ce serait 'achement plus pratique pour convaincre les bailleurs de fonds de poursuivre le financement, il suffirait de leur faire faire un tour dans l'Imaging Chamber...**

__

 

NOTES :
* Xeen ** Frédéric *** Samalia **** Vince