LUNE SANGLANTE / BLOOD MOON - 5.87


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Tommy Thompson Réalisateur: Alan J.Levi

Victor: Ian Buchanan Claudia: Deborah Maria Moore Alexandra: Shae D'Lyn détective: Garth Wilton Horace: Rod Loomis

 
                       

 

         
 

 

CITATIONS (VF)

 


Al : "Il a toutes les apparences du frère de Dracula.
Sam : Et toi tu as toutes les apparences d'être devenu gaga."

Al : "Il a tous les signes de cette sale race : il a le teint pâle des malades, des petits yeux et un regard libidineux.
Sam : C'est ton portrait que tu viens de faire."

Sam : "Bizarre oui. Vampiresque non."

Claudia à Sam : "Venez avec nous.
Sam : Pardon ?
Claudia : Je veux embrasser votre pouvoir.
Sam : Ah oui ?
Victor : Je vous assure que Claudia est très énergétique.
Sam : Oui j'en suis convaincu."

Al : "Les vampires ne sortent pas seulement pour se nourrir, se sont également des obsédés. La plupart sont dotés d'un insatiable besoin sexuel par delà le tombeau.
Sam : Alors je dirais que les vampires et les hologrammes ont beaucoup de choses en commun."

CITATIONS (VO)


Sam:
"Leaping in and out of new situations has taught me to be prepared for the unusual, but I suddenly had the feeling I'd left unusual and landed smack dab in the middle of bizarre."

Sam: "Is it Halloween tonight?
Al: Not unless they moved it to March."

Al: "He's got all the markings of the undead!
Sam: And you have all the markings of the brain dead!"

Sam: "What is that?
Al: This? It's a cross.
Sam: No, that.
Al: It's garlic.
Sam: I know it's garlic. Why is it around your neck?"

Al: "He's got all the classic signs. He's got the pale complexion, the beady eyes, the lustful stare.
Sam: Al... you just described yourself.
"

TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
- Ne croit absolument pas aux vampires, persuadée qu'il existe une explication scientifique pour toute chose.

Al :
- croit aux vampires et à tout ce qui en découle : l'ail, le crucifix, le reflet dans les miroirs.

 

++


Bela Lugosi :

Né en 1882 en Roumanie, Bela Lugosi a marqué les débuts du cinéma parlant en étant le premier acteur à porter le nom du terrible Comte Dracula pour Tod Browning en 1931.
A l'image de Johnny Weissmuller qui finit dans un asile psychiatrique où il faisait retentir le fameux cri de Tarzan, Lugosi a finit par se prendre réellement pour un vampire. Il en viendra tout naturellement à dormir dans un cercueil, à se déplacer dans un corbillard, à teindre les murs de sa villa hollywoodienne en noir et à les recouvrir de fausses toiles d'araignées, allant même jusqu'à ne posséder aucun miroir. Quelle est la part de vérité et d'invention là-dedans ? Lugosi a toujours entretenu le mystère. Toujours est-il que lorsqu'il mourut en 1956, victime d'un abus de stupéfiants, il fut enseveli dans son costume de Dracula.
[Sources]

++


Vlad III, prince de Valachie

Il régna sur la Valachie au cours du XVème siècle alors que les guerres turco-hongroises faisaient rage. On le connaît mieux sous deux noms évocateurs : Tepes (l'empaleur) et Dracula.
Le père de Vlad III était lui-même surnommé Dracul, ce qui signifie "dragon" ou "diable" en roumain. Le fils, Dracula, serait donc "le grand diable" ou "le fils du diable". Mais, en slave cela fait plutôt référence au "pieu" ce qui rappelle le supplice que le prince infligeait le plus souvent à ses victimes. Il empalait non seulement ses ennemis capturés, mais qu'il faisait aussi empaler 1 soldat sur 12 de son armée avant chaque combat pour les encourager à éviter la défaite.
Pourquoi Vlad III est-il devenu le prince des vampires ?
L'histoire retiendra surtout que sa dépouille reposait sous une dalle pourvue d'inscriptions illisibles, découverte après de nombreuses recherches. Mais à l'ouverture de la tombe, celle-ci s'averra vide. En fait le cadavre avait été déplacé dans une chapelle et par la suite transporté dans un musée de Bucarest où il disparut tout aussi mystérieusement.
Le château de Vlad Tepes serait hanté par d'énormes chauves-souris qui attaquent l'homme. Les paysans de la régions citent des cas de personnes blessées gravement et qui, devenues folles, se jettent à leur tour sur les personnes les plus proches pour les mordre. Elles meurent dans la semaine qui suit. De là viendrait peut-être la légende de Vlad le cruel, l'empaleur, mais aussi le VAMPIRE.

 
++


Bram Stocker :
Vlad Tepes est devenu le comte Dracula, le vampire mythique, sous la plume de Bram Stocker. Avant Bram Stocker, Dracula n'existait pas : il en a fait l'incarnation du mal absolu et a créé le mythe du vampire qui se nourrit de sang afin de prolonger sa vie.

 

++

 

Erzebeth Bathory :
Apparentée par le sang à Vlad III, la comtesse Erzebeth Bathory reste la plus célèbre "femme vampire".
La comtesse était persuadée qu'elle pouvait sauvegarder sa beauté grâce à du sang frais de jeunes filles, vierges de préférence. Elle remplissait donc ses baignoires du sang de bohémiennes ou de filles du peuple vivant près de son domaine. Pendant dix ans, des dizaines de jeunes filles, enchaînées dans les cachots du château, seront saignées à mort. La comtesse fut finalement arrêtée. Le procès aboutit au chiffre de six cent jeunes filles sacrifiées par la comtesse et ses complices. Erzebeth fut gardée en captivité jusqu'à sa mort dans sa propre chambre dont on mura les fenêtres et la porte, en ne laissant qu'un étroit interstice pour lui passer les plats, tandis que ses complices furent tous exécutés. La comtesse Bathory vécut ainsi quatre ans et, lorsqu'elle mourut, en août 1614, à l'âge de cinquante-quatre ans, les témoins prétendirent que sa beauté était restée inaltérée (elle aurait bu son propre sang) et que ce soir là la pleine lune était rouge sang.
Le château étant demeuré à l'abandon longtemps après la mort de la comtesse, l'endroit resta maudit. L'affaire Bathory a contribué à répandre dans la région toutes sortes de rumeurs et de légendes selon lesquelles la comtesse aurait continué, après sa mort, à se livrer à ses débauches sanglantes, entrant ainsi dans la tradition des vampires...
SONS A TELECHARGER


Sam & AL (VO) - MP3

 

 

LA CRITIQUE DE : Samalia

 

Histoire :
10 mars 1975, Londres. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau de Nigel Covington, peintre excentrique qui dort dans un cercueil. Sa mission : sauver son épouse, Lady Alexandra Covington, victime d'un sacrifice rituel.
Mais Sam doit aussi composer avec l'étrange atmosphère et trouver en quoi consiste cette curieuse cérémonie de la pleine lune.
Al quant à lui, persuadé que Sam s'est transmuté dans un vampire, est mort de trouille.

Personnages secondaires :
- Victor Drake :
Il a été invité par Nigel Covington pour participer à la cérémonie de la pleine lune. Plutôt étrange et inquiétant.
- Claudia : femme de Victor, tout aussi bizarre que son époux.
- Lady Alexandra Covington : petit être fragile, elle ne semble pas savoir parler sans soupirer. Elle a été abandonnée par ses parents, alors qu'elle n'avait que quelques heures, sur les marches d'une petite église. Recueillie dans un orphelinat, elle en part pour finir à la rue. Elle pensait qu'elle mourrait seule quand Nigel l'a recueillie et épousée, contre l'avis de sa famille.
- Horst : Valet de Nigel, pas très causant mais efficace.

Critique :
Un épisode à l'atmosphère très marquée, bien fait et qui reprend un des thèmes chers à la série : la peur irraisonnée de Al face aux phénomènes surnaturels opposée au cartésianisme de Sam. Un épisode qui ne se prend pas au sérieux, comme on les aime.

Références culturelles :
- Les Beatles :
on ne peut se transmuter à Londres sans y faire référence ;-)
- Scotland Yard.

Références historiques :
- Vlad III, prince de Valachie
(voir encadré)
- Bram Stocker et Dracula (voir encadré)
- Erzebeth Bathory : première femme vampire (voir encadré).

Références filmographiques :
- Bela Lugosi : Référence évidente à l'artiste qui se fait de la pub comme le souligne Sam. Bela Lugosi n'est d'ailleurs pas le seul artiste à avoir dormi ou à dormir dans un cercueil. (Voir encadré).

Références littéraires :
- Entretien avec un Vampire (Anne Rice) pour le nom de l'héroïne, Claudia. Le bouquin avait près de dix ans et le film (1994) n'était pas encore sorti quand l'épisode a été écrit, mais IWTV a quand même marqué des générations d'histoires de vampires. Je me demande s'il n'y a pas un clin d'oeil de la part de Bellisario, d'autant que le personnage d'Alexandra rappelle pas mal la Claudia d'Anne Rice par son look. **

Musique :
- Toccata en ré mineur de Bach reprise dans le morceau Bite Me du CD Quantum Leap, plus connu comme générique de "Il était une fois L'homme" auprès du grand public.

Acteurs à remarquer :
- Ian Buchanan
(Victor) : Richard 'Dick' Tremayne dans "Twin Peaks", Sean Brantley dans Columbo (Tout finit par se savoir), connu aussi pour ses rôles dans des soaps (Des jours et des vies)
- Deborah Maria Moore (Victoria) : hôtesse de l'air dans le James bond "Meurs un autre jour" (2002) vu aussi dans le soap "Des jours et des vies".
- Jane Deaux (Alexandra) : vue dans Dharma et Greg (la voisine-copine de Dharma). En VF elle a la voix de Phoebe Buffay (Friends) : Michèle Lituac.

Chroniques vampiriques :
¬ Comment différencier un vampire d'un hologramme :

- Deux canines blanches et longues sortent de la mâchoire supérieure du vampire.
- Le charme du vampire séduit les femmes, les hypnotise. On en fait souvent des obsédés sexuels mais le vampire dépasse rarement le stade de la séduction. Une fois que sa partenaire est sous son emprise, il s'en débarrasse rapidement. Ce qui n'est pas le cas des hologrammes, qui eux sont de véritables obsédés sexuels ;-)
- L'image des deux ne se reflète pas dans un miroir, leurs corps ne projettent pas non plus d'ombre.
- Les pouvoirs des vampires sont immenses. Ils sont capables de changer d'apparence, de contrôler l'esprit des hommes, de commander les animaux comme les rats, les loups (à noter sur le drap qui recouvre le cercueil de Covington : une tête de loup) et les chauves-souris, d'ordonner aux éléments comme le brouillard, le vent, la neige ou le tonnerre. Pour garder leurs pouvoirs, les vampires doivent se nourrir du sang des vivants (le sang symbolisant l'âme). Privés de ce breuvage, ils dépérissent.
- Les pouvoirs du vampire diminuent dès les premières lueurs du jour, avec le chant du coq. Le vampire doit alors impérativement retourner dans sa tombe pour y demeurer jusqu'au retour du crépuscule. A noter que, pendant la journée, le vampire doit obligatoirement reposer sur un lit de terre provenant du pays dans lequel il est né.
¬ Se protéger :
- L'ail ne suffit pas toujours. Il est surtout utile pour protéger une maison.
- Plus efficace lors d'un contact direct : le crucifix (en argent)
- L'eau bénite (qui brûle le vampire).
- Pour s'en débarrasser à coup sûr : l'exposer à la lumière directe du soleil, lui enfoncer un pieu en bois dans le coeur (pas n'importe quel bois bien-sûr) ou d'un coup de poignard (à double tranchant et bénie par un prêtre). Puis il faut ensuite le décapiter. Rien de bien compliqué en somme.

Détails, pinaillages, etc :
- C'est la seconde fois qu'on ne voit pas le leapee dans un miroir, la première étant dans Shock Theater. Là il n'y a curieusement aucun miroir dans le château
- Pour la 6eme fois, Sam leape en dehors du territoire américain : Londres. Il a visité les endroits suivants : Vietnam (Leap home 2), Bermudes (Ghost ship), Egypte (The Curse of Ptah-Hotep), Japon et Russie (Lee Harvey Oswald)
- Le château de Nigel est dans sa famille depuis plus de 5 générations et la décoration intérieure n'a guère changé depuis cette époque. Nigel dort dans un cercueil, apparemment au sous-sol. Le décor est fidèle à tous les clichés véhiculés par les films sur les vampires : bougies, tête de loup sur le drap qui recouvre le cercueil, valet rigide et qui disparaît sans qu'on y prenne gare, soir de pleine lune, femme habillée à la mode du siècle dernier, tableau avec des scènes équivoques, orgue en fond musical
- Le valet appelle Nigel "Maître", normalement ça devrait être "Monsieur". Ce maître n'est pas sans nous rappeler le méchant de la première saison de Buffy, célèbre tueuse de vampires ;-)
- Le chien de Nigel s'appelle Vlad, en référence à Vlad Tepes (voir encadré). C'est marrant je l'aurais davantage vu avec un nom du genre Zeus ou Apollon à la limite ;-)
- Un splendide tableau de son arrière-arrière-grand-père trône dans le salon et il ressemble, selon Al, comme deux gouttes d'eau à Nigel lui-même. Il y a aussi une magnifique tête de bélier (du moins un animal avec des cornes) grâce auquel Al fait une entrée étonnante : on voit la fumée du cigare de Al sortir de ses naseaux avant même qu'Al ne soit lui-même visible :-D
- Sam a bien du mal à croire qu'il a leapé un 10 mars. Il se croyait à Halloween.
- La cérémonie de la Pleine lune, où la lune devient rouge sang, a lieu tous les 10 ans, elle est faite en l'honneur de la Comtesse Bathori (voir encadré). Ce soir là une offrande est faite à la Bête qui sommeille en chacun de nous.
- Sam veut prouver à Al que Nigel n'est pas son ancêtre mort il y a 300 ans, il va donc ouvrir sa tombe pour en avoir le coeur net. Et il dit que s'il trouve un squelette, Al devra reconnaître son erreur. Au bout de 300 ans il ne doit plus rien rester non ? Pas même un squelette.
- Al nous sort toute la panoplie pour lutter contre un vampire : ail, croix... or il ne risque rien dans le caisson et pas plus en tant qu'hologramme.
- Ils n'arrêtent pas de nous répéter que la femme de Nigel est belle. Je lui trouve plutôt un physique ingrat et son côté "je suis hypnotisée par l'étrangeté des invités" est assez horripilant. Elle est sensée représenter le côté sensuel du vampirisme, je trouve ça loupé. Peut-être que ça vient aussi du doublage.
- Scott a sûrement encore dû se faire chambrer avec cet épisode : à cause de son nom de famille, on l'appelait tout le temps "dracula" quand il était gamin ;-) *


NOTES :
* Loleap ** Adeline