MEMPHIS MELODIE / MEMPHIS MELODY - 5.92


Producteur exécutif: Donald P. Bellisario Scénario: Robin Jill Bernheim Réalisateur: James Whitmore Jr

Sue Anne: Mary Elizabeth McGlynn Frank: John Scott Cough Marion: Lisa Jane Persky Red West: John Boyd West enfant en prière: Chelsey Bakula Elvis Presley (Leapee): Michael St Gerard

 
                       

 

       
 

 

CITATIONS (VF)

Al à Sam : "Surtout tu n'oublies pas : tu es une légende !"

Sam : "Al, J'passe après le cochon qui chante, ça risque de pas être trop compliqué.
Al : Oui mais ça dépend s'il a du talent."

CITATIONS (VO)


Al: "Ziggy's working on it but she's working with diminished capacity because she's starstruck."

Sam: "Away... Away.... Away down south in Dixie.
Al: Oh, boy... Oh, boy..."

Al: "Just remember : you're a legend."

Al: "Uh, Sam, watch out. You're gonna be wearin' her lunch."

Al: "Sam, you're turning the king of Rock 'n Roll into Donnie and Marie!"

Al: "In 1954 the world was not ready for Sonny and Cher. As a matter of fact, the world was NEVER ready for Sonny and Cher."

Al (consulting the handlink): "He's at dinner.
Sam: He's at a dinner?
Al: Yeah.
Sam: In the middle of the afternoon? He's at a dinner?
Al: He's at a dinner, having diner.
Sam: What?
Al (slaps handlink): Oh, he's at the diner having dinner....make it lunch."

Al: "He cancels out on Elvis! Oh! This is awful, Sam!...Ziggy says now, Elvis doesn't even get discovered. And 'Heartbreak Hotel' is recorded by the...Monkees! And 'Jailhouse Rock' is recorded by Tony Orlando and Dawn. Ughh! Gag me with a spoon!"

Sam: "Al, news-flash, Ziggy has been wrong before."

TRIVIAL QUANTUM

 

Sam :
-
A programmé toutes les chansons d'Elvis dans la mémoire de Ziggy et rendait Al dingue en les chantant à longueur de journée !

 

++

 

Red West :
C'est son propre fils qui joue son rôle, lui était consultant technique sur l'épisode.
Bobby "Red" West : Il fut le compagnon d'Elvis au Humes High School et fera ensuite partie de la fameuse confrérie des «Guys» de Graceland (dans les années 1950, ceux qui accompagnaient Elvis s'appelaient les "Guys" et dans les années 1960, on les appelaient la "Mafia de Memphis). Son surnom était "Dragon". Il a composé la chanson d'Elvis "Separate Ways", est le co-auteur du livre Elvis, "What Happened?". Elvis fut témoin à son mariage et son épouse, Pat Boyd, fut aussi secrétaire pour Elvis, à une certaine époque.
Le début de l'épisode commence par une altercation entre deux jeunes qui s'en prennent à Elvis à cause de son look. C'est une anecdote qui est réellement arrivée :
Red West fut contraint de s'interposer un jour où les choses menaçaient de s'envenimer :
«Quatre ou cinq types avaient coincé Elvis et le chahutaient, en le repoussant contre un mur. Ils rigolaient et se moquaient notamment de sa coiffure qu'ils envisageaient d'arranger à leur manière. J'ai lu un tel désarroi dans son regard que je me suis senti obligé d'intervenir. Je leur ai proposé d'essayer d'améliorer ma propre coupe pendant qu'ils y étaient. Ils sont partis sans demander leur reste.»
Red West est aussi acteur, il a notamment joué dans Les têtes brûlées, Les mystères de l'Ouest (où il était cascadeur), Galactica, Magnum PI et dans tout un tas de films ou séries. Il a réalisé un film sur la tournée 1972 d'Elvis Presley.

 

++

 

Sam Philips :
Originaire de Florence, Alabama, Phillips, avocat raté, s'est installé à Memphis à l'âge de vingt-deux ans, déjà pourvu d'un solide acquis en matière d'animation radiophonique. D'abord technicien puis deejay sur les stations WLAY (de Muscle Shoals), WLAC (de Nashville) puis WREC, il a ouvert son studio en 1950, afin d'enregistrer «des musiciens noirs du sud qui souhaiteraient faire un disque mais ne savent pas où s'adresser». Parmi ses premiers clients: B.B. King, Joe Hill Louis ou Howlin'Wolf. Deux ans plus tard, après avoir joué les rabatteurs de talents, notamment pour les frères Chess de Chicago et les frères Bihari de Los Angeles, il créé son propre label : Sun, sur lequel il ne tarde guère à accueillir quantité d'hono-rables bluesmen comme Little Milton ou Little Junior Parker.

 

 


 

++


Petite biographie d'Elvis de 1935 à 1954 :
Elvis Aaron Presley est né le 8 janvier 1935, à Tupelo-Est, comté de Lee, dans le petit deux pièces familial. Son frère jumeau Jesse Garon est mort à la naissance.
Elvis fréquentait une église fondamentaliste et le pasteur de l'église, en 1944 lui montra les rudiments d'accord de guitare. C'est dans cette église, qu'Elvis chante dès son plus jeune âge, des cantiques comme du Rythm and Blues. La première guitare d'Elvis est achetée par sa mère, le 8 janvier 1946 au Tupelo Hardware, pour célébrer ses 11 ans. Elvis voulait une carabine 22 Long Rifle ou une bicyclette, mais sa mère le lui refusa.
Les parents d'Elvis sont de grands fans de musique Country, et ne manquent jamais l'émission diffusée par la station de radio WSM, le samedi soir. C'est là que Elvis écoute Jimmy Rodgers, Roy Acuff, Ernest Tubbs, Billy Eckstine, Billie Monroe, Hank Snow...

En 1948, les Presley partent pour Memphis, Elvis a alors 14 ans et le soir en rentrant de l'école il traîne du coté du Cotton Club d'où montent les voix de B.B King et de Rufus Thomas. A Memphis, la radio s'appelle WMPS, et diffuse de la country et du gospel.

La famille Presley est pauvre et pour faire face, Elvis fait de nombreux petits boulots comme tondre les pelouses, vendre des confiseries dans les cinémas, ouvreur au Loew's State Theater, et en 1953, travailler chez Crown Electric, pour 35 $ la semaine, où il termina deuxième à un concours de changement de pneu ! L'emploi qu'Elvis occupe chez Crown Electric avait appartenu, au préalable, à Johnny Burnette, qui est aussi devenu populaire dans la chanson. Dans la même rue que Crown Electric, au 706 Union Street, se tiennent les studios de Sun Records
où pour 4$ il est possible d'enregistrer deux chansons.

En 1953, Elvis Presley, diplômé et enfin débarrassé de toute contrainte scolaire, franchit la porte du studio d'enregistrement de Sam Phillips, afin d'y enregistrer, à ses frais (3,98 dollars, plus les taxes), deux chansons gravées sur une acétate qu'il prétend offrir à sa mère en guise de cadeau d'anniversaire, bien que Gladys soit née un 25 avril. En l'absence de Phillips, c'est son assistante Marion Keisker qui réceptionne Elvis et l'écoute interpréter, en s'accompagnant sommairement a la guitare, une mélodie populaire, My Happiness, et un tube des Ink Spots, That's When Your Heartaches Begin.
En juillet 1954, le propriétaire-producteur de Sun Records, Sam Phillips, présente Elvis à deux musiciens locaux, le guitariste Scotty Moore et le contrebassiste Bill Black (qu'on voit sans les nommer dans l'épisode). Le 5 juillet, le trio enregistre That's All Right, Mama avec Blue Moon of Kentucky en face B. le disque sort sous le label Sun le 19. C'est le premier disque d'Elvis. Les trois associés continuent d'enregistrer et commencent à jouer dans la région.

Sources :
- Site très complet
- Pour les débuts

 

 

 

 

LA CRITIQUE DE : Samalia

Histoire :
3 juillet 1954, Memphis, Tennessee. Le Dr Sam Beckett se transmute dans la peau du jeune Elvis Presley avant qu'il ne devienne une Star. Sa mission : aider son amie Sue Anne Winters à être découverte et à devenir chanteuse.
Mais Sam ne doit pas non plus compromettre la carrière du King.
Al quant à lui est complètement surexcité puis affolé des changements qu'effectue Sam sur la carrière de Presley.

Personnages secondaires :
- Sue Anne Winters :
19 ans, fiancée à Frank Begley, elle est serveuse dans le restaurant "Chez Taylor". Elle a une voix magnifique et adore le gospel, son rêve : devenir chanteuse. Mais elle ne croit pas aux rêves et son fiancé a d'autres projets pour elle. Sa soeur Julie travaille aussi "Chez Taylor".
- Frank Begley : fiancé de Sue Anne, déteste tout ce qui est branché, moderne et si en plus ça porte une banane il peut facilement lui retourner son poing dans la figure. Sa famille possède une usine à Louiseville dont il héritera.
- Gladys : maman d'Elvis. Véritable mama, elle adore son fiston. Le vrai Elvis surnommait sa mère "Douceur" et "Saytnin".
- Red West : meilleur ami d'Elvis, toujours là quand une bagarre se déclenche pour venir lui prêter main forte.
- Mr. Sam Phillips : directeur du studio Sun Records.
- Marion Keisker : assistante de Mr Philips.

Critique :
Encore un épisode qui va à l'encontre du désir de Bellisario : jamais Sam ne devait intervenir dans la vie des gens "connus". Mais contrairement à ce qu'on a pu voir avec LHO ou Marilyn Monroe, Sam est là pour une mission des plus banales, qui n'a absolument rien à voir avec Elvis. Et c'est une des raisons qui rend l'épisode si agréable, léger. Scott Bakula est une fois de plus extraordinaire, sa façon toute presleyienne d'interpréter les chansons est stupéfiante. Bref une réussite.

Références culturelles :
- Sonny and Cher :
couple qu'on ne présente plus et qui a connu un succès planétaire dans les années 60 grâce notamment au titre "I got you babe".
- Donny et Marie : frère et soeur, ils ont enregistré quelques disques et ont un show au titre original "Donnie & Marie show" qui dure depuis un paquet d'années. Quand on voit leurs jolis minois, on comprend mieux l'effroi de Al :o)
- The Monkees : groupe des années 60
- Tony Orlando and Dawn : groupe pop des années 70. Connu notamment par la chanson "Knock Three Times".
- Perry Como : Crooner, idole des jeunes dans les années 40, il a obtenu un disque d'or pour sa chanson "Catch a falling star" (ça vous dit rien ? ;-)). Parmi ses succès : "Hot diggity", "Papa loves mambo", "Till the end of the time".
- Pat Boone : chanteur populaire des années 50.
- Bill Clinton : au saxophone (déjà petit il se la jouait
;-))
- Debbie Reynolds : actrice américaine célèbre ("Chantons sous la pluie"...) Aussi chanteuse.
- Doris Day : actrice américaine vue notamment dans "L'homme qui en savait trop" (Hitchcock) et chanteuse (le fameux "Que sera sera" entre autres, entendu d'ailleurs dans "L'homme qui en savait trop" et dans le pilote de la série ;-))

Chroniques du King :
- Sun Studio Records :
situé au 706 Union Street, nom de la compagnie phonographique de Sam Phillips où Elvis enregistra son premier disque (voir encadrés).
- La banane et le look d'Elvis : Il s'enduisait les cheveux d'épaisse pommade Royal Crown, se laissait pousser ses favoris jusqu'à hauteur du lobe de l'oreille, avait un penchant pour les chemises aux couleurs vives, les pantalons amples aux genoux et serrés aux chevilles, qu'il se procurait dans les magasins de Beale Street, la «rue du blues». (voir anecdote sur Red West dans l'encadré)
- Il s'est fait renvoyer d'un magasin d'électronique selon Al : Elvis a bien travaillé dans ce type de magasin, chez Crown Electric (voir biographie).
- Apple Pie : plat préféré d'Elvis. [Pour tout savoir sur les goûts alimentaires du King] Mais n'oublions pas qu'il mangeait absolument n'importe quoi.
- Priscilla Presley : elle a épousé Elvis en mai 1967 et ils ont eu une fille Lisa- Mary. C'est elle qui a géré l'héritage d'Elvis et a fait de Graceland une véritable mine d'or pour sa fille.
- Graceland : allusion à la future "maison" d'Elvis.
- Ses mouvements du bassin affolent la gent féminine. Le second surnom d'Elvis était d'ailleurs "Pelvis". A une époque une censure obligeait les cameramen à cadrer au-dessus de la taille.
- La mort d'Elvis : Officiellement Elvis est mort d'une crise cardiaque. Mais depuis sa séparation d'avec Priscilla (1973), il était dépressif, mangeait trop et mal et abusait de substances illicites. En quatre ans, il est hospitalisé cinq fois pour divers troubles (respiratoires, intestinaux, problèmes de vue). En avril 1977, il s'évanouit pendant son tour de chant.
Le 16 août, à 42 ans, il perd connaissance dans sa salle de bain, à son domicile de Graceland, à Memphis. Toute tentative pour le ranimer s'avère inutile. Et puis de toute façon il n'est pas mort : 1 américain sur 10 en est persuadé.

Références historiques :
- Images d'archives qui illustrent la légèreté des années 50 : houla-hoop, rollers, rocks endiablés.

Musiques :
[Paroles/Sons]

- Dixieland :
chantée au début par Sam
- Amazing Grace : au début, bredouillée par Sue Anne puis dans le bar Sam et Sue Anne.
- My happiness : Al le chante sur l'air de Jingle Bells
- Will the circle be unbroken : chantée par Sam et Sue Anne lors du concours
-
Blue Moon of Kentucky : chantée lors de l'enregistrement dans les studios.
-
Baby, Let's play house : chantée dans et sur le bar à la fin.

Nommées mais non entendues :
- That's When Your Heartaches Begin
- Blue Christmas
- White Christmas
- Heartbreak Hotel
- Jailhouse Rock
- That's all right Mama

Acteurs à remarquer :
- Lisa Jane Persky (Marion) : Alice dans Quand Harry rencontre Sally
- Garn Stephens
(Gladys) : scénariste sur la série Hôtel
- Gregory Itzin (Mr Philips) : Mr. Angeletti dans La loi de Los Angeles, D.A. Roger Garfield dans Murder One, Joel Marks dans Profiler
-
John Boyd West : joue ici le rôle de son propre père Red West
- Eric Bruskotter : Rube Baker dans Indians 3/ Major League III avec Scott Bakula, Scott Baker dans L'enfer du devoir. Déjà dans CQ dans les épisodes suivants : dans Raped (Glen), Liberation (Red)
- Chelsy Bakula : fille de Scott. Joue au côté de son père dans la scène du bar : une famille à table est en train de lire les grâces, Chelsy est la petite fille qui regarde furtivement à travers ses mains.
- Michael St. Gerard (Elvis Presley) : Elvis Presley dans "Elvis" , Great Balls of Fire!

Détails, pinaillages, etc :
- Sam porte magnifiquement la banane, la chemise noire près du corps et le pantalon d'Elvis. On en mangerait !
- Le lieu des répétitions s'appelle Grange Hall.
- Lors du concours on voit un cochon chanter : je me demande s'ils n'ont pas réengagé la petite Peggy de "How Tess has won/Le défi est lancé" ? Je sais pas, je lui ai trouvé un air de famille même si elle a bien profité depuis ;-)
- Comment massacrer Dixieland : Sam est le meilleur sur ce coup là ! C'est d'ailleurs assez marrant qu'il chante Dixieland alors qu'il était Nordiste dans l'épisode juste avant.
- On entend Dean Stockwell en VO quand Sam chante Dixieland sur la scène : son "Waouuuh !" pathétique était trop difficile à rendre en VF ;-)
- Sue-Anne dit que ce qu'elle préfère chanter c'est le Gospel. C'était aussi le cas pour Elvis.
- Elvis donne un concert privé au complexe Quantum Leap, Et Al ne traîne pas avec Sam parce qu'il veut avoir une bonne place. Et pendant ce temps, qui se tue au travail ?!
- Al dit qu'Elvis va rencontrer Priscilla Beaulieu 3 ans plus tard soit en 1957, or il ne la rencontre qu'en 1959 en Allemagne.
- Sam joue encore à Mme Irma : il "prédit" à la môman d'Elvis son avenir.
- A la fin de l'épisode, Philips discute avec un célèbre DJ, probablement Dewey Phillips, le deejay le plus en vogue de Memphis. Un personnage complexe et charismatique, fin amateur de blues et de rhythm'n'blues dont l'émission sur WHBQ est suivie par toutes les communautés (Elvis, lui-même est l'un de ses auditeurs les plus assidus).
- Al a vraiment le rythme dans le sang !

 

___