ARCHIVES - LETTRE DE SCOTT AUX LEAPERS...*
 

 

VERSION ORIGINALE
 TRADUCTION

 

June 14, 1993


TO THE FAITHFUL:

I have never written a fan letter before, but I can't think of a better occasion for my first. For this is a fan letter to all of you: all of the wonderful, devoted believers. Without you, we were nothing. But with you, hand in hand, we have taken the 'Leap around the world'.

When we started this journey, I don't think that any of us realized the power, potential, or scope of the Leap. It all began very simply for me:

Two names: Don Bellisario and Quantum Leap
Two scenes: "Burma Shave" and "a little Ca-Ca"
Two actors: Scott and Dean

Incredibly, after four and half years and ninety-seven hours, we are an international phenomenon and part of television history.

By all rights, we should have never made it past the first season. But thanks to you, you who rallies behind a new time slot and wonderfully perfect hour of television--"The Color of Truth"--the dream lived on.

Let it never be said that the fans of QUANTUM LEAP went quietly into the night. You scratched and kicked and wrote your fingers to the bone. I applaud you.

All television series (and I'm only talking about the series) come to an end. Don't let this chapter in the life of QUANTUM LEAP diminish all of your other outstanding contributions and accomplishments. (Not the least of which was following us all around the prime-time schedule!)

To close, I would like to simply quote a lyric from one of my favorite shows, "The Roar of the Greasepaint, The Smell of the Crowd:"....this, my friends, is only the beginning."

Untill we meet again.

Keep on Leaping!!

Scott Bakula

(dictated to Ziggy, but not read)

 

 

14 juin 1993.


A LA FOI.

Je n'ai jamais écris une lettre de fan jusqu'à aujourd'hui, mais je ne peux penser à une meilleure occasion pour cette première. C'est donc une lettre de fan à vous tous, vous merveilleux et dévoués convaincus. Sans vous, nous ne serions rien. Mais avec vous, main dans la main, nous avons transporté Code Quantum dans le monde entier.

Au début de ce voyage, je ne crois pas que quiconque d'entre nous réalisait le pouvoir, le potentiel ou la portée de tout ceci. Tout a débuté très simplement pour moi :

Deux noms : Don Bellisario et Code Quantum
Deux scènes : "Burma Shave" et "a little Ca-Ca"
Deux acteurs : Scott et Dean

De manière incroyable, après quatre ans et demi et 97 heures de programme, nous sommes devenus un phénomène international et un pan de l'histoire de la télévision.

Nous ne devions pas dépasser la première saison. Mais grâce à vous, vous qui vous êtes ralliés au nouvel horaire de la série pour une merveilleuse heure de télévision -- "The Color of Truth" -- le rêve a continué.

Qu'on ne laisse jamais dire que les fans de CODE QUANTUM se sont tranquillement dispersés dans la nuit. Vous avez griffé, donné des coups et vous êtes acharné à la tâche. Je vous applaudie.

Toutes les séries télé (et je ne parle que des séries) ont une fin. Ne laissez pas ce chapitre de la vie de CODE QUANTUM amoindrir tous vos autres exceptionnels contributions et accomplissements. (pas le moindre de ceux qui nous ont suivi tout au long de la programmation en prime-time !)

Pour finir, je voudrais simplement citer une réplique d'un de mes shows préférés, The Roar of the Greasepaint, The Smell of the Crowd : "... ceci, mes amis, n'est que le début."

Jusqu'à ce que nous nous retrouvions.

Keep on Leaping !!

Scott Bakula

(dicté à Ziggy, mais non lu)

 

* Quantum Quarterly n°17 (p 3)/été 1993/ Suite à la diffusion du dernier épisode de la série.